Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Sony veut réécrire de l'open source pour éviter la licence

Par - Source: Linuxfr | B 10 commentaires

Il y a quelques jours, un ingénieur de chez Sony a fait une proposition étrange : réécrire le programme BusyBox sous une licence qui ne serait pas open source. BusyBox est un programme très utilisé dans le monde de l'embarqué (dans la Freebox et la Livebox, par exemple) : c'est un petit logiciel qui contient le code d'environ 200 commandes UNIX de base. Il est très utilisé dans l'embarqué car il permet de simplifier l'usage des commandes et de gagner de la place au niveau du système (un seul programme au lieu de plusieurs dizaines).

Le fait de vouloir une version qui ne serait pas open source viendrait d'un point précis : la gestion de la licence de BusyBox est prise en charge par une société sans but lucratif, la Software Freedom Conservancy, qui est très virulente envers les compagnies qui utilisent du code open source sans offrir les sources. Si un produit utilise BusyBox sans respecter la licence, la SFC l'attaque et empêche la vente du produit tant que tout le code open source utilisé dans le produit n'est pas rendu public. C'est assez logique, c'est une application stricte de la licence GPLv2.

L'idée derrière la réécriture est donc d'essayer d'éviter de respecter la licence : la SFC gère la licence de beaucoup de produits open source mais BusyBox est un des plus utilisés, surtout dans le domaine de l'embarqué. En clair, proposer un produit open source sans distribuer les sources posent beaucoup moins de problèmes si BusyBox n'est pas intégré dedans : visiblement, les personnes qui gèrent le respect des licences des autres logiciels sont moins virulentes. Ce n'est pas le moyen « ultime » pour ne pas distribuer les sources — la solution la plus simple serait de ne pas utiliser de code open source — mais c'est visiblement un moyen efficace d'éviter les problèmes pour les sociétés qui contreviennent à la licence.

Notons tout de même que la réécriture est évidemment argumentée : BusyBox est actuellement très complet, trop selon l'instigateur de la proposition. Et donc une version plus simple aurait évidemment un sens. De plus, cette version pourrait remplacer la ToolBox d'Android — incomplète — et BusyBox, utilisé dans beaucoup de cas sous Android pour remplacer ToolBox.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • riri§è!@guest , 3 février 2012 17:27
    rien compris
  • totoduosdhauidhiae@guest , 3 février 2012 17:54
    C'est SONY qui n'a encore RIEN compris ! Pppfff.
  • Lefuneste77 , 3 février 2012 18:31
    Pas de chance pour Sony, Apple a breveté l'idée de réécrire du code open source. Non ?
  • Afficher les 10 commentaires.
  • ffilou6 , 4 février 2012 02:13
    Me demande si la PS Vita contient du BusyBox... Si oui, alors ils ont peur que des 'pirates' fassent ce qu'ils en veulent ?
  • -2 Masquer
    boazerzgzf@guest , 5 février 2012 19:11
    Open source c'est de la merde. On veut du "free software" !!! A quoi ça sert un code ouvert si on peut pas le modifier ?
  • StupidMan@guest , 5 février 2012 21:16
    Bien sûr qu'on peut le modifier, mais il faut rendre publique (open source) les modifications. Ce que Sony ne veut pas.
  • brutus0007@guest , 6 février 2012 10:11
    boazerzgzf@GuestOpen source c'est de la merde. On veut du "free software" !!! A quoi ça sert un code ouvert si on peut pas le modifier ?

    boazerzgzf@Guest vient de de donner un réponse, j'ajouterais qu'il faut arreter d'utiliser "free ..." à toutes les sauces (est ce que ton salaire est/sera "free .." aussi ?)
  • brutus0007@guest , 6 février 2012 13:37
    Oups ! je veux dire :
    StupidMan@Guest vient de te donner une réponse, j'ajouterais qu'il faut arreter d'utiliser "free ..." à toutes les sauces (est ce que ton salaire est/sera "free .." aussi ?)
  • fabien_trsvoe@guest , 6 février 2012 16:20
    Bonjour, en anglais on dit bien Free Softwares
    mais Free a 2 sens: liberté et gratuité.
    C'est bien sûr Logiciel Libre qu'on veut dire par Free Softwares et non pas logiciel gratuit.
  • mrtaz , 7 février 2012 08:10
    C'est pathétique...

    Si quelqu'un faisait ça sur l'un de leurs produits, ils serait les premiers à faire appel à un procès...
    Reécrire du code OpenSource pour faire du proprio, ça s'appelle de la contrefaçon...