Oracle veut des SPARC 128 cores

Oracle a racheté Sun et la société va donc bien continuer à développer l'architecture SPARC, notamment utilisée dans les serveurs. Même si le Rock a été annulé lors du rachat, Oracle va continuer les SPARC et compte doubler la puissance tous les deux ans. L'avantage des puces SPARC vient des possibilités SMT des puces, Sun ayant développé ce point particulier sur ses puces, ce qui leur permet de traiter (dans certaines versions) 8 threads avec un seul core, dans des puces dotées de 16 cores, soit près de 512 threads avec des plateformes à quatre processeurs.

Et Oracle espère qu'en 2015 les machines disposeront de 128 cores physiques, seront capables d'exécuter (au total) 16 384 threads et prendront en charge 64 To de mémoire.

Rappelons tout de même qu'Oracle n'est pas la seule société à proposer des processeurs en architecture SPARC, des implémentations open source existent et Fujitsu propose une ligne de CPU SPARC, les SPARC64 VI, VII et VIII.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • StanThall
    Trop de chiffres, ça amène forcément des fautes :p
    "2 015" => "2015" :)

    Sinon concrètement, ça permet de faire tourner quoi? o_O
    1
  • dandu
    Anonymous a dit :
    Trop de chiffres, ça amène forcément des fautes :p
    "2 015" => "2015" :)

    Sinon concrètement, ça permet de faire tourner quoi? o_O


    Je corrige. Et ça fait tourner Solaris et Linux (notamment), pour des trucs genre serveur web, bdd (Oracle oblige), etc.
    0
  • philou_06450
    Ben, sacrement utile pour un petit démineur par exemple.
    -1