Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Streaming (CrystalDiskMark)

L'affaire OCZ Vertex 2 25nm
Par

Les tests en streaming sous CrystalDiskMark tendent à confirmer ce que l’on a vu sous IOMeter : pas de pénalité pour le SSD en 25 nm, lequel va même jusqu’à prendre un léger avantage ici.

On prend par contre toute la mesure du problème lorsque l’on passe à l’écriture de données aléatoires non compressibles.

L’architecture SandForce est connue pour donner le meilleur d’elle-même avec des données facilement compressibles comme on a pu le vérifier sur la page précédente, vu que notre test sous IOMeter fait appel à des données prédictibles. Sous cet angle, la transition vers les SSD en 25 nm est indolore.

Avec des données non compressibles, on se retrouve avec des résultats comme ceux du dernier graphique ci-dessus. D’après OCZ, ces mêmes résultats ne sont pas représentatifs d’un usage courant : il est effectivement suffisamment aisé de mettre en avant une faiblesse spécifique sans que celle-ci soit sensible au quotidien pour autant. C’est ce que l’on vérifiera plus loin à l’aide de PCMark Vantage : il y a une part de vérité dans ce qu’avance OCZ.

Il nous semble tout de même bien plus facile de faire la part des choses lorsque l’on parle de produits ayant des références différentes. Dans le cas des OCZSSD2-2VTXE120G, on ne devrait pas constater de tels écarts.