SSD professionnels en PCIe chez OCZ

Des SSD PCI-Express ?

Les SSD PCI-Express existent déjà, mais c'est généralement un abus de langage. Dans le cas présent, il s'agit d'une carte contrôleur RAID gérant le SATA, avec un ou plusieurs SSD classiques branchés dessus. Dans la pratique, un montage à la portée de n'importe qui, donc. Pour les netbooks, les SSD « PCI-Express » sont en fait des SSD classiques placés sur un connecteur modifié : au lieu d'une interface PCI-Express, on fait passer du SATA, le connecteur physique (mini Card) restant le même.

OCZ propose des SSD depuis maintenant quelques années, mais la société touche assez peu le monde professionnel, plus rentable mais nécessitant des adaptations de l'offre. Et avec le p88, la firme a véritablement pensé un produit pour les entreprises. Ce SSD utilise une interface PCI-Express et est en fait composé de quatre SSD à base de contrôleur Barefoot et de mémoire MLC (fonctionnellement, il s'agit donc de Vertex) couplés à un contrôleur RAID en PCI-Express, permettant d'atteindre 1 300 Mo/s en lecture et 1 200 Mo/s en écriture. Les valeurs en E/S (IOPS) restent assez faibles, comparativement aux (attendus) Vertex 2 : 14 000 IOPS contre près de 25 000 pour le Vertex 2 Pro EX en mémoire SLC. Le point intéressant de ce SSD professionnel vient de la gestion de la mémoire : OCZ utilise des modules de mémoire MLC sur un connecteur de type SO-DIMM, ce qui permet de faire évoluer le SSD et — le cas échéant — de remplacer un module défectueux sans remplacer entièrement le SSD. De plus, il n'est pas irréaliste de penser que des versions SLC ou des modules MLC plus fiables dans le temps (comme la E-MLC) seront proposés dans le futur.

Ce SSD professionnel n'a pas de prix, mais ses spécificités et les capacités annoncées indiquent un prix a priori (très) élevé : OCZ parle de 512 Go, 1 To et 2 To.