Un super CPU venu du pays du soleil levant

Plusieurs entreprises japonaises sont en train de travailler sur un nouveau CPU destiné à concurrencer les ténors du marché. Après la Chine (et son Loongson) c'est donc au tour du Japon d'essayer de devenir indépendant de la domination américaine dans ce domaine. Dans les sociétés, on retrouve Fujitsu, Toshiba, Panasonic, Renesas Technology, NEC, Hitachi et Canon.

Un processeur économe

L'idée est de proposer un processeur économe, les premières informations parlent d'une consommation 70 % plus faible que les processeurs actuels. Le gouvernement japonais a provisionné 3 à 4 milliards de yens (30 millions d'euros). Le processeur, qui n'est pas destiné à concurrencer le haut de gamme, est plutôt prévu pour une intégration dans des appareils comme les télévisions, les caméscopes et la majorité des appareils électroniques grand public qui ont besoin d'un peu de puissance. On ne connaît pas encore l'architecture qui sera utilisée, mais on peut supposer que le x86 ne sera pas de la partie. Les architectures les plus courantes sont l'ARM (les licences sont simples à obtenir), le MIPS (comme le CPU chinois) ou même le PowerPC, même si le Japon pourrait aussi — tout simplement — décider de développer sa propre architecture et son propre jeu d'instructions.

La sortie prévue du premier modèle est annoncée pour 2012, ce qui laisse un certain temps pour le développement.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • Mictateur
    A mon avis il va falloir plus que ça pour s'affranchir des US... :heink:
    2
  • costic
    un petit pas pour le Japon... un grand pas pour l'indépendance :)
    1
  • Anonyme
    Et alors, on oublie un peu toute la famille des SPARC64 de chez Mr. Fujitsu.
    Dont il existe plusieurs versions sous licence open-source, ainsi que des versions embarquées.
    1