Internet par téléportation quantique

Des scientifiques chinois ont réussi une téléportation quantique sur une distance de 16 km, ce qui est un record. Ces recherches sont importantes car elles nous rapprochent de nouveaux modes de télécommunications.

La téléportation quantique

Contrairement à ce que les films de science-fiction laissent entendre, la téléportation ne consiste pas à déplacer de la matière. Ce phénomène tel qu’il est entendu par les scientifiques actuellement consiste à transférer l’état quantique d’un objet sur un autre. Les premières expériences portèrent sur deux rayons de lumière, le premier transférant son état quantique sur le second. Les recherches ont ensuite permis un mouvement similaire entre deux atomes.

Concrètement, pour qu’il y ait téléportation quantique, un groupe de particules (comme des photons ou ions) placé dans un état intriqué est partagé aux deux bouts de la communication. L’expéditeur de l’information prend l’objet dont l’état quantique doit être envoyé et procède à une mesure commune avec le groupe de particules. Il envoie les résultats de cette mesure au destinataire qui utilise cette information pour réaliser une série d’opérations sur le groupe de particule afin de reproduire l’état quantique de l’objet de l’expéditeur. C’est pour cela que la téléportation quantique est aussi appelée téléportation assistée par intrication.

Des progrès prometteurs

Les dernières téléportations quantiques ont eu lieu sur quelques centaines de mètres en utilisant une fibre optique comme support pour l’envoi des photons. Les recherches chinoises rompent avec ce protocole de test pour utiliser canal parfaitement vide de 16 km de long. Cela signifie que les seuls délais sont liés aux transports du photon qui va assurer la téléportation de l’état quantique et qui sont en principe équivalent à la vitesse de la lumière, le reste des opérations étant en théorie instantané.

Ces résultats, publiés dans la revue Nature Photonics le 16 mai dernier, sont un pas de plus vers une application pratique de cette science naissante qu’est l’informatique quantique et qui promet de meilleures méthodes de chiffrement et des communications rapides.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
42 commentaires
    Votre commentaire
  • pour la sécurité, le quantique est un sérieux plus. J'avais lu quelque part que quand on essayait de lire un état quantique, un phénomène de décohérence intervenait, résultait une information qui a 50% de chance de changer. donc incertitude de l'information recueilli... pratique pour le petit malin qui intercepte les packets en cours de route... ;)

    c'est d'ailleurs le plus gros problème que rencontre les chercheurs dans la conception du processeur quantique.
    1
  • C'est très interessant tout ça. Ce serrait bien d'avoir une section "informatique quantique" sur le forum.
    1
  • delphi_jbpour la sécurité, le quantique est un sérieux plus. J'avais lu quelque part que quand on essayait de lire un état quantique, un phénomène de décohérence intervenait, résultait une information qui a 50% de chance de changer. donc incertitude de l'information recueilli... pratique pour le petit malin qui intercepte les packets en cours de route... c'est d'ailleurs le plus gros problème que rencontre les chercheurs dans la conception du processeur quantique.


    Va voir cette article: http://fr.wikipedia.org/wiki/Chat_de_Schr%C3%B6dinger
    0