Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Hitachi 7K1000.B 1 To

Les nouveaux disques durs 1 To
Par , Rédaction Tom's France

La famille Deskstar 7K1000 a subi un sacré régime, puisqu’on est passé de cinq à trois plateaux, soit autant que sur le Western Digital Caviar Black. Il en résulte donc un impact (minime) sur le poids : 700 g avec le Deskstar 7K1000 contre 680 g pour le 7K1000.B.

Capacités, spécifications, fonctionnalités, options

Hitachi ne se limite plus à un unique disque dur 1 To, mais propose désormais une gamme complète pour chaque capacité : 1 To, 750 Go, 640 Go, 500 Go, 320 Go, 250 Go et même 160 Go. Les disques durs Hitachi de cette génération peuvent toutefois stocker au moins 333 Go par plateau, ce qui fait du modèle 320 Go le premier à être rationnel dans un certain sens.

Les 7K1000.B embarquent 8 ou 16 Mo de cache, ce qui ne se détermine qu’en examinant la référence. Notre modèle de test était un HDT721010SLA360, ce qui peut se traduire comme ceci : Hitachi Deskstar T-series (HDT), 7200 tr/min (72), capacité maximale de la gamme (10), capacité réelle (le 10 suivant), génération (S), hauteur (L signifie 26,1 mm), interface (3=SATA/300) et enfin la taille du cache (6=16 Mo). Rappelons que le passage de 8 à 16 Mo de cache ne se traduit pas forcément par une hausse significative des performances.

Tous les Deskstar 7K1000.B fonctionnent à 7200 tr/min, mais ils sont nettement moins gourmands que leurs prédécesseurs en raison du nombre de plateaux, revu à la baisse. Cette information tombe sous le sens à la première lecture de leur fiche produit puisqu’elle liste la consommation en veille des modèles à trois, deux et un plateau : respectivement 5,2, 4,4 et 3,6 Watts. Nous avions relevé 8,6 Watts dans les mêmes conditions avec l’ancien 7K1000, contre 5,4 Watts pour le 7K1000.B. La consommation en charge a elle aussi été nettement améliorée comme vous le verrez au travers des benchmarks.

Du côté des performances : temps d’accès plus lent, meilleur débit

Il n’est absolument pas rare de voir le temps d’accès augmenter sur la plupart des disques durs haute capacité. Le Deskstar 7K1000 était à 13,8 ms en moyenne, là où le nouveau 7K1000.B arrive à 17,1 ms – soit autant qu’un disque dur 5400 tr/min pour portable, rien d’impressionnant en somme. En revanche, les performances E/S ne souffrent pas autant que le temps d’accès pouvait le laisser présager ; le 7K1000.B se tire très bien d’affaire dans le benchmark PCMark05 - démarrage Windows XP, qui nécessite à la fois un fort débit et de nombreux accès aléatoires sur une petite portion du disque.

Par ailleurs, le débit maximal en lecture séquentielle passe de 84.9 Mo/sec à 111.6 Mo/sec, ce qui ne suffit pas à surpasser le Caviar Black. Le débit minimum montre en revanche des résultats inverses : 60,6 Mo/sec pour Hitachi contre 54,2 pour Western Digital. A l’exception des performances minimum, aucun des deux disques n’arrive à faire mieux que le Samsung Spinpoint F1 au niveau des débits.

Une consommation de premier plan

La promesse du constructeur japonais, à savoir l’équilibre entre consommation et performance , est proche de ce que nous avons mesuré puisque le 7K1000.B a montré une excellente consommation en veille ainsi que le meilleur ratio performance/watt en lecture continue de tous les disques durs 7200 tr/min. Il devance même le disque dur « vert » de WD, le Caviar Green qui fonctionne pourtant avec une vitesse de rotation moins importante. Par contre, il n’atteint pas les sommets du benchmark E/S en profil station de travail, partie intégrante de nos tests afin d’analyser la performance par watt pour ce type de charge de travail. Si l’on regarde le comparatif avant/après, qui se trouve en avant-dernière page de cet article, on s’aperçoit qu’Hitachi a clairement amélioré ses Deskstar sur tous les plans sauf le temps d’accès, ce qui rejoint assez bien le discours marketing.