Se connecter / S'enregistrer

Acer Aspire S7-393-75508G25ews

Test Ultrabook : 33 modèles au banc d'essai
Par

Ergonomie, poids et connectique

L'Aspire S7-393 est toujours un S7 et ne change rien au design inauguré deux générations avant. Le châssis mêle encore plutôt harmonieusement aluminium et verre et parvient à une finesse remarquable (15 mm) au prix d'un encombrement assez important. 


La connectique est identique au S7-392 de l'année dernière : deux ports USB 3.0  et un adaptateur Acer Converter Port qui se branche sur la sortie mini DisplayPort et offre une prise Ethernet, un port USB, un port HDMI et un port VGA supplémentaires. Le lecteur SD est toujours là.

Performances CPU et stockage

À l'intérieur du Aspire S7-393 le Core i7-5500U Broadwell remplace le Core i5 4200U Haswell. Le gain de vitesse offert par la nouvelle architecture et sensible : l'encodage vidéo est 20 % plus rapide.

Côté stockage, Acer persiste avec un RAID0 de SSD, ici deux Kingston de 128 Go qui forme une grappe de 256 Go. Nos tests donnent raison à Acer : le S7-393 est le second sur nos tests de stockage, juste derrière le MacBook Air qui profite d'un SSD PCI-Express. 

Globalement cet Aspire S7-393 décroche la première place sur le critère des performances.

Écran

Depuis le premier modèle, les Aspire S7 sont dotés d'un excellent écran. Le troisième du nom fait honneur à la tradition familiale. Sa dalle LCD de 13,3" affiche toujours 2560 x 1440 pixels, mais elle délivre une luminosité presque deux fois plus élevée que celle du S7-392 (et excellente dans l'absolu à 373 cd/m2). Le contraste évolue lui aussi positivement et monte à 1738:1.

Acer par ailleurs, a corrigé la colorimétrie : le S7-393 affiche un beau deltaE94 de 5,32. Ce n'est pas suffisant pour un graphiste, mais déjà beaucoup mieux que le 11,45 du précédent modèle.

Autonomie

On attendait beaucoup des processeurs Broadwell pour améliorer l'autonomie des Ultrabook. Hélas, cette génération nous déçoit. L'Acer Aspire S7, par exemple, n'a tenu que 262 minutes pendant notre test ; son prédécesseur offrait 100 minutes de plus.

Qualité sonore

Le S7-392 nous avait déçus par la qualité de sa sortie casque tronquant violemment les aigus. Le S7-393 rectifie le tir et garantit une reproduction fidèle, dénuée de distorsion et exempte de bruit.

Silence

Du bruit justement parlons-en ! Le S7 de 2015 est-il aussi silencieux que le S7 de 2014 ou aussi bruyant que le S7 de 2013 ? Avec 35,5 dBA, il se place parmi les machines les plus silencieuses. Notons tout de même que le S7-391 faisait encore mieux (31,2 dBA), mais en contrepartie, le nouveau venu est nettement plus puissant.

Température

Rien de grave à signaler sur le critère de la température. En charge, le S7-393 est aussi chaud que son grand frère, c'est-à-dire relativement peu : le point le plus chaud est situé sous la charnière de l'écran, loin des mains ou même des genoux de l'utilisateur et ne monte qu'à 42,3 °C.

Afficher 2 commentaires.
  • Yannick G , 20 janvier 2016 09:44
    Veuillez trouver ici les commentaires plus anciens : http://discussions.tomshardware.fr/forum/id-2939721/test-ultrabook-modeles-banc-essai.html
  • chrisregis , 22 janvier 2016 11:24
    Le lien vers page 13 boucle sur la page 2
    J'ai toujours détesté cette technique de mise en page.
    J'ai un écran de 1920 x 1280 le menu prend toute la hauteur de l'écran.
    Si on enregistre une page on est toujours embête par le menu qui surgit n’importe quand n'importe comment;
    Mettez vous du côté de l'utilisateur. soyez "responsive"
Donnez votre avis