Test Ultrabook : comparatif de 11 PC ultraportables

Acer Aspire R13 R7-372T-702H

Ergonomie, poids et connectique

Dans la famille d'ultrabook d'Acer, nous avons testé les nombreuses évolutions de la gamme S7, très classique. Le constructeur a d'autres modèles plus innovants - disons même audacieux - à son catalogue, comme le R13. Sur l'Aspire R13 (qui porte bizarrement la référence R7-372T), l'écran n'est pas bêtement articulé autour d'une charnière à sa base, non, il est suspendu en son milieu sur une potence formée de deux bras latéraux qui eux-mêmes sont articulés sur le châssis du PC. Dell avait essayé un design similaire sur ses anciens XPS 12. Elle offre l'avantage de permettre de positioner l'écran à peu près où on le souhaite : de manière traditionnelle, ou replié sur le clavier façon tablette, ou encore basculé à 180° etc. On peut aussi le placer à la manière d'un pupitre, soit suspendu au dessus du clavier, soit carrément posé devant le clavier. Dans cette dernière position, les touches ne sont plus accessibles : à réserver à un usage tactile, pour du dessin par exemple.

Ce design a cependant des défauts. L'écran est trop mobile et rebondit trop dès qu'on le touche. Ensuite, Acer a bizarrement choisi de décaler le clavier vers l'avant, sacrifiant au passage le trackpad, qui offre par conséquent une surface bien trop faible. Enfin, cette conception a imposé à Acer de renforcer l'écran, ce qui pénalise à la fois le poids, l'encombrement et la finesse de l'ensemble.

La qualité de fabrication n'appelle, elle, aucun reproche. La connectique est également bien fournie. On trouve 3 ports USB (deux USB 3.0 et un USB 2.0) et une sortie HDMI. On trouve en outre un port Thunderbolt 3, au format USB C.

Performances CPU et stockage

Sous son châssis original, l'Aspire R13 cache des composants sans surprise, mais de dernière génération. La configuration que nous avons testée était équipée d'un "gros" Core i7 6500U, 8 Go de RAM et deux SSD de 256 Go en RAID 0. Acer a soigné le système de refroidissement de sorte que jamais le Core i7 n'ait à réduire ses fréquences. Du coup, il termine notre test d'encodage vidéo en un temps record, le meilleur des processeurs dual core que nous ayons testé.

La grappe RAID 0 fait également bonne figure, même si elle reste loin des meilleurs SSD PCI-Express. Elle délivre tout de même près de 1 Go/s en lecture séquentielle et 300 Mo/s en écriture.

Écran

S'il est un point sur lequel les Ultrabook ne nous ont jamais déçu, c'est bien celui de la qualité d'affichage. Et ce R13 perpétue la tradition. Toutefois, nous devons souligner ici que le modèle que nous avons reçu en test était différent de ceux qui sont commercialisés en France. Acer nous a fourni un modèle anglais et nos voisins d'outre-Manche ont pour le moment l'exclusivité des écrans Ultra HD. Nous ne pouvons donc pas juger de la qualité des écrans des configurations vendues en France.

Ceci dit, la dalle WQHD de 13,3 pouces est excellente. Son contraste est très élevée (1900:1) sa luminosité confortable (362 cd/m2) et sa colorimétrie suffisamment fidèle (deltaE 94 de 3,4). Certes, le gamma est un peu élevé ce qui occasionne une dérive dans les tons clairs, mais globalement, les résultats sont excellents.

Autonomie

Assez encombrant et équipé d'une puce de toute dernière génération, on attendait du Aspire R13 une bonne autonomie. Hélas en tenant 322 minutes à notre test, l'Ultrabook Acer se place dans la moyenne de notre comparatif, mais vu le regroupement des machines autour de cette durée, on peut imaginer que les constructeurs visent volontairement ce niveau.

Qualité sonore

Après avoir accumulé les bons points, il fallait bien que l'Aspire R13 fasse un faux-pas et c'est dans les épreuves de qualité audio qu'il trébuche. Sur la sortie casque, la distorsion est contenue à des niveaux à peu près inaudible tout comme le bruit, mais curieusement, la réponse en fréquence est sérieusement amputée dans le bas du spectre : l'atténuation est supérieure à 3 dBA jusqu'à 177 Hz. 

Silence

Venons-en maintenant au bruit de fonctionnement. Nous avons vu que l'Aspire R13 parvenait à maintenir des performances maximum. Le fait-il au prix d'un ventilateur trop présent ? Heureusement non. En émettant 37 dBA au maximum, l'Aspire R13 reste discret. Pas inaudible, non, mais tout à fait discret.

Température

A pleine charge, l'Acer Aspire R13 chauffe un peu trop : 53,2 °C sur les genoux, 51,2 °C côté clavier. À ces températures, la sensation est plus que désagréable, elle commence à être dangereuse pour la peau. La chauffe est assez localisée au milieu du châssis, vers la charnière de l'écran, mais la zone est tout de même large.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
2 commentaires
    Votre commentaire
  • "nous avons pu testé"...
    tester
    0
  • Il doit y avoir un problème avec le Spectre que vous avez testé. L'autonomie est un de ses points forts. Le mien en I5 tient facilement la journée donc plus de 7h, bien plus que la SP4 en usage équivalent. Pleins de tests le confirment.
    0