Test Ultrabook : comparatif de 12 PC ultraportables

Apple MacBook Pro 13 Retina

Ergonomie, poids et connectique

Le MacBook Pro représente le haut de la gamme Apple. Ce sont les modèles les plus puissants, les mieux équipés. En contre partie, ce sont aussi les plus encombrants et lourds. Mis à part cette catégorisation, MacBook, MacBook Air et MacBook Pro partagent de nombreux points de design, comme un châssis fait d'une pièce d'aluminium, offrant une qualité de finition et une solidité hors pair.

Malgré ces qualités le MacBook Pro commence à accuser le poids des ans. Sorti fin 2012, il fait partie des Ultrabook 13" les plus lourds et les plus encombrants - la comparaison avec le Dell XPS 13 est assez cruelle sur ce point. Apple serait bien inspiré de revoir la taille des bordures de l'écran à la baisse, comme elle l'a fait sur ses iPad. Vu son âge on peut d'ailleurs penser que le MacBook Pro bénéficiera bientôt d'une grosse mise à jour.

Ceci dit, le MacBook Pro a nettement évolué depuis 2012. Il intègre aujourd'hui le même trackpad Force Touch que le MacBook, dont la précision et la polyvalence n'ont toujours pas d'équivalent dans le monde PC.

Le MacBook Pro justifie son appellation Pro non seulement par sa puissance supérieure, mais aussi par sa connectique plus développée. Il offre deux ports mini-DisplayPort/Thunderbolt 2 et deux ports USB 3.0. Les ports Thunderbolt permettent d'ajouter des adaptateurs, qui ne sont malheureusement pas livrés dans la boîte.

Performances CPU et stockage

Alors qu'Intel a sorti ses CPU Skylake à la rentrée 2015, Apple ne les a toujours pas incorporés dans ses MacBook. Notre modèle de test était donc encore muni d'un processeur Broadwell, un Core i5 5257U. Malgré ce retard générationel, le MacBook Pro Retina 13 offre des performances de premier ordre. Il se permet même de devancer le Dell XPS 9350 pourtant muni d'une puce Skylake.

Apple fait également carton plein dans les épreuves de vitesse de stockage. Il est d'ailleurs curieux de voir à quel point les MacBook dominent encore ces tests, alors qu'Apple se fournit chez Samsung ou Toshiba/Sandisk comme tant d'autres marques. Totalisant seulement 128 Go le SSD Apple SM0128G de ce MacBook Pro atteint 1,1 Go/s en lecture et 630 Mo/s en écriture. Il termine nos épreuves de copie de fichiers avec une avance 35 % sur le deuxième meilleur, qui est d'ailleurs le MacBook Retina.

Écran

Le MacBook Pro 13 possède un écran dit Retina. D'une diagonale de 13,3 pouces mais au format 16:10, il affiche 2560 x 1600 pixels, soit 227 pixels par pouce. La dalle est, comme sur tous les écrans Retina chez Apple, de type IPS. Elle offre d'excellentes prestations, même si des concurrents plus récents tels le Dell XPS 13 ou la Surface Pro 4 font mieux.

L'étalonnage colorimétrie est vraiment excellent, qui garantit un deltaE 94 de seulement 2 en moyenne et une température à 6310 K. Le gamma est un peu élevé à 2,29. La luminosité maximum est bonne 357 cd/m2. Le contraste en revanche mérite amélioration, à 952:1 seulement.

Autonomie

Le MacBook Pro Retina 13 fait honneur à la réputation des Mac en matière d'autonomie. Il a résisté 382 minutes dans notre test, ce qui le place dans le top 5 de la trentaine d'Ultrabook que nous avons testé. C'est ici que l'encombrement relativement important du MacBook "Pro" paie. 

Qualité sonore

Nous n'avons jamais pris en défaut Apple sur la qualité de la sortie casque, mais ce MacBook Pro n'est pas le meilleur. Le rapport signal/bruit est élevé, la distorsion très faible mais du la réponse en fréquence a une grosse faiblesse dans les basses, qui sont très atténuées jusqu'à 50 Hz.

Silence

Nous ne pouvons pas être aussi élogieux quant au bruit émis par les ventilateurs de ce MacBook Pro. A pleine charge, il émet 44 dBA. C'est un défaut que nous avions déjà relevé sur le MacBook Air et qui semble persister chez Apple. Dommage que le fabricant ne soigne pas un peu plus son sytème de refroidissement

Température

Sans ventilateur, le MacBook parvient-il à rester frais ? Oui ! Même en charge prolongée, la température n’a pas dépassé 41,5 °C sur le clavier ou 44 °C sur la face inférieure de la coque, celle qui entre en contact avec les genoux. La sensation de chaleur est donc bien présente, mais pas inconfortable.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire