Test Ultrabook : comparatif de 22 PC ultraportables

Dell Inspiron 17 2-en-1 7778


Pas handicapé par sa taille

La plupart des Ultrabook - et la quasi-totalité des modèles présents dans ce comparatif - ont un écran de 13 pouces de diagonale. Mais pourquoi s'arrêter là ? Comme nous l'expliquons, le concept d'Ultrabook n'est pas fermement lié à celui d'ultramobilité. C'est pourquoi l'Inspiron 17 7000 2-en-1 a tout de même sa place ici.

À dire vrai, l'Inspiron 17 2-en-1 ressemble à s'y méprendre à son petit frère, l'Inspiron 13 2-en-1. On retrouve les mêmes surfaces lisses et douces - et grisounes -, la même charnière à 360°, le même clavier, et le même trackpad. Mais tout est plus grand.

Nous doutions quelque peu de l'intérêt d'un écran tactile et d'une tablette aussi énorme. Mais à l'usage, l'Inspiron 17 2-en-1 a des bons côtés. On ne le porte certes pas à une main (2,85 kg), mais il est finalement plus naturel de toucher sur un grand écran que sur un petit.

La construction est très sérieuse. Le châssis, malgré les porte-à-faux importants, ne plie pas sous les doigts. Son épaisseur (2,3 cm) doit aider. Déception, par contre, au chapitre connectique. Dell disposait pourtant de toute la place nécessaire, mais il faudra se contenter de seulement 1 port USB C, 1 port USB 3.0, 1 port USB 2.0, un lecteur de cartes SD, un jack audio et une sortie HDMI.

Gros PC, petit CPU, mais GPU dédié

Bien qu'il soit aussi gros que bien des PC gamers, l'Inspiron 17 2-en-1 renferme des composants d'ultraportable. Son processeur central est un simple Core i7 6500U, un double coeur Skylake très répandu dans les machines de ce comparatif. Il ne souffre évidemment pas de grosses contraintes thermiques et offre donc des performances de premier plan - pour un ultraportable. Face à d'autres PC de 17 pouces, très souvent équipés d'un CPU quadricoeur, l'Inspiron 17 2 en 1 serait largué.

Dell utilise tout de même son gros châssis pour loger un équipement très rare sur les ultrabook, un GPU dédié. Il s'agit d'une simple GeForce 940MX (architecture Maxwell, 2 Go de mémoire dédiée), mais elle s'avère nettement plus performante que le GPU Intel HD 520 intégré au CPU. Dans 3D Mark Fire Strike, l'Inspiron 17 2-en-1 obtient un score deux fois plus élevé ! Il devient donc envisageable de jouer à des titres récents. Mais il faudra rester très modeste : Overwatch, par exemple, passe, mais en qualité graphique basse et avec quelques saccades.

Terminons par le SSD. Dell installe un module SATA Lite-on qui ne brille pas par ses performances malgré une capacité de 512 Go. Les débits constatés sont typiques des SSD SATA de milieu de gamme, et donc très loin des meilleurs SSD NVMe dont bénéficient certains Ultlrabook.

Retrouvez tous résultats des ultrabooks comparés en page 3 (autonomie, performances, nuisances sonores, etc.)

Grand écran de qualité

La dalle de 17 pouces de l'Inspiron 17 impressionne forcément. De type IPS, elle offre un bon taux de contraste de 1180:1 et sait être lumineuse (352 cd/m2 maximum). Sa définition Full HD est agréable sur une diagonale aussi grande - on peut l'utiliser nativement.

Malheureusement, cet Inspiron paie à nouveau son positionnement plus bas de gamme par une colorimétrie perfectible. Le deltaE 94 moyen pointe à 4,8 et cache de grandes irrégularités. Le gamma est meilleur, mais mériterait aussi d'être corrigé. Pour surfer sur le web ou jouer, pas de souci. Pour retoucher des photos avant d'imprimer un album, mieux vaudra une sonde ou un écran externe.

Pas d'effort sur l'autonomie

D'un PC aussi grand, on pourrait espérer une autonomie exceptionnelle. On aurait tort. Dell se satisfait de faire comme les autres ultrabook : l'Inspiron 17 2 en 1 intègre une batterie de 56 Wh qui lui permet de tenir à peine six heures dans notre test. Ne soyons toutefois pas trop sévère, puisqu'un tel monstre ne ses destine pas à être emporté partout en voyage.

Un drôle de filtre anti-basses

La sortie casque de l'Inspiron 17 2 en 1 est inhabituelle. Elle souffre d'un filtre qui tronque les bas médiums et les graves à partir de 500 Hz - filtre que nous n'avons pas réussi à désactiver. Dommage, car le rapport signal/bruit et la distorsion sont à d'excellents niveaux.

Plus puissant, plus bruyant

Pour notre test de nuisance sonore, nous poussons les PC portables au maximum, à la fois sur leur CPU et sur leur GPU. L'Inspiron 17 2-en-1 est donc pénalisé par sa GeForce 940MX. Au pire, il génère 43,2 dBA et produit donc un souffle nettement audible, mais pas encore trop gênant. Même en usage courant, le petit moulin de l'Insprron 17 se fait souvent entendre.

Température contenue

Avec 47 °C au maximum, l'Inspiron 17 peut paraître chaud à l'usage. En réalité, il est tellement grand que son utilisateur ne reste en contact qu'avec des parties froides. Et puis, on est moins susceptible de l'utiliser à genoux.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • Lleweilyn
    Merci de cette mise-à-jour mais il y a beaucoup de petites fautes de frappes sur la page du HP Spectre x360 (13-ac000nf):
    "(hé oui, un seul deux deux malheureusement)"
    "plsu précisément un Core i5-7200U"
    "Et terminons par un dernier satisfecit"
    1
  • RedGuff
    "Microsoft dit l'avoir encore améliorer" : !
    0
  • vic20
    Pour le Dell XPS 9360, je confirme, ne le prenez pas avec un écran QHD+: c'est catastrophique pour l'autonomie.
    0
  • Luc_21
    Bonjour
    0
  • Luc_21
    Bonjour je lis dans votre article que la batterie du yoga910 est mediocre , Or Dans tous les autres articles concernant les test du yoga910 disent tous unanimement que la batterie est excellente ( 9h à 11h d'autonomie ) .
    Je suis réellement interesser par ce portable mais vous m'avez mis le doute , qu'en est il réellement de la batterie ?
    0
  • Botzer
    C'est vrai que c'est pas top on sait même pas dans quelles conditions le test de durée d'autonomie s'est fait... idle ? proc 100% ? visionnage de film ? wifi ?
    0