TI : un problème de brevets sur les OMAP4

Pas de chance pour Google : la puce utilisée dans la plateforme de référence pour Android 4.0, l’OMAP4, est visée par une plainte.

Cradle IP, une société américaine, accuse en effet Texas Instrument de violer trois de ses brevets avec les puces TMS320, certaines Sitara ainsi que les OMAP3 et OMAP4. Et les OMAP3 sont très utilisées dans les smartphones Android, alors que l’OMAP4 est la puce de référence pour Android 4.0.

Les brevets en questions sont liés au fonctionnement des SoC (puce tout-en-un) en général et la société a indiqué avoir déjà contacté Texas Instrument (ainsi que Freescale) en novembre 2008 au sujet des brevets en question.

Cradle IP demande à la cour que Texas Instrument paye une amende pour le préjudice subi et des royalties dans les usages futurs. Espérons simplement pour les fabricants de smartphones que les puces ne seront pas retirées de la vente, même si dans les faits ce genre de procès se termine généralement par des accords financiers.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • milanoYANN@guest
    ca va devenir un vrai frein à l'innovation toute cette guéguerre de brevet qui nous emme.......rde
    0
  • spae0899
    Mais nan, c'est la routine, tout le monde s'en fout.
    0