Texas Instruments abandonne bel et bien les smartphones

OMAPOMAP

C'était une rumeur il y a quelques semaines, c'est maintenant confirmé : Texas Instruments quitte le domaine des smartphones et autres tablettes. Si l'OMAP3 et surtout l'OMAP4 ont fait les beaux jours des smartphones et des tablettes (de la Kindle Fire au Galaxy Nexus en passant par la PlayBook de RIM), l'OMAP5 ne semble pas taillé pour répondre efficacement à l'Exynos 5, le futur Tegra 4 ou l'Apple A6.

1 700 emplois

Texas Instruments supprime donc 1 700 emplois et ferme sa division mobile, mais les puces OMAP continueront à être développées. En effet, les OMAP n'ont jamais été des puces dédiées uniquement au monde mobile, comme le sont l'Apple A6 ou dans une moindre mesure les Exynos et Tegra : des versions destinées au monde de l'embarqué ont toujours été proposées. L'OMAP5 — composé d'un CPU Cortex A15 et d'un GPU PowerVR — sera donc bien vendu, mais face à l'i.MX6 de Freescale plutôt que face à Tegra 3...

Pour les constructeurs de smartphones et de tablettes, c'est une mauvaise nouvelle : Amazon ou Archos se fournissaient exclusivement chez Texas Instruments et Samsung utilisait fréquemment les puces OMAP dans ses propres produits pour remplacer les coûteux Exynos dans les appareils d'entrée de gamme. Pour les concepteurs de SoC comme ST-Ericsson, Qualcomm et d'autres, c'est par contre évidemment une bonne nouvelle.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • adanorm2000
    Alors que le marché du smartphone explose, il y a encore de la place pour beaucoup de monde ... vont-il le regretter ?
    0
  • fredom1989
    Il n'y a plus vraiment de place à prendre justement et le marché est une belle bulle. Quand la croissance va atteindre un rythme de croisière de 5% beaucoup de boites vont se casser la gueule.
    1
  • vince_jazzy
    +1 fredom1989.
    Le marché est plus que mature, ultra concurrentiel, à basse valeur ajouté... donc on peut comprendre TI.
    A terme ce marché se rationalisera un peu comme les proc x86 ou les GPU... 2/3 constructeurs se partageront le marché et les autres lâcheront l'affaire.
    0