Toshiba, Fujitsu et Vaio s'associeraient pour ne pas abandonner le PC

Un porte-parole du géant japonais Toshiba vient d'annoncer que le conglomérat n'a pas l'intention de se retirer du marché du PC et conservera donc son usine chinoise à Hangzhou qui développe, conçoit et fabrique les ordinateurs personnels de la marque depuis 2002 ainsi que des composants et des périphériques. Toshiba envoie donc un signe fort et en profite pour démentir les rumeurs de cessation de l'activité PC et de la revente de son usine. Dans le détail, Toshiba arrêtera de commercialiser les PC à destination du grand public dans certaines régions comme en Europe, en se focalisant uniquement sur le marché des entreprises à terme.

Une alliance avec Fujitsu et Vaio ?


En décembre dernier, le quotidien local Nikkei annonçait que Toshiba cherchait à créer une alliance avec Fujitsu et Vaio, cédé par Sony en 2014. Il est tout à fait possible que cette opération se fasse, ce qui permettrait à la coentreprise de dépasser le concurrent NEC Lenovo qui détient plus de 29% de part de marché au Japon contre 17% pour Fujitsu et 12% pour Toshiba. Hidemi Moue, PDG du fond d'investissement Japan Industrial Partners qui détient Vaio a annoncé à Bloomberg qu'il espérait voir l'opération se conclure d'ici mars.

Pour rappel, Toshiba va mal, puisque l'entreprise a annoncé une perte annuelle en 2015 d'environ 5,5 milliards d'euros au début du mois ce qui a obligé l'entreprise à procéder à un vaste plan de restructuration avec notamment 7 800 postes supprimés, soit environ 5% de son effectif.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire