Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Toshiba : des piles à combustible dès mars 2009

Par - Source: Tech On | B 38 commentaires

Le prototype exposé au salonAu salon CEATEC, Toshiba a annoncé que ses premiers appareils alimentés par des piles à combustible seraient lancés avant la fin de l’exercice fiscal courant, soit avant fin mars 2009.

Enfin !

Si c’est bien le cas, ce sera une petite révolution dans le domaine de l’EGP (électronique grand public) et surtout la concrétisation d’années de recherches, présentations, estimations, et d’innombrables prototypes. Cela fait en effet quelques salons, que Toshiba montre des prototypes de PC portables, téléphones ou autres PDA fonctionnant grâce à des piles DMFC (Direct Methanol Fuel Cell).

Comment ça marche ?

La cartouche de 50 ml de méthanol Bref, cette fois-ci semble être la bonne, la taille de la pile ayant suffisamment diminué pour qu’elle puisse être intégrée dans un téléphone mobile standard (un modèle à clapet W55T de la marque AU). Le fonctionnement est simple : le téléphone est doté à la fois d’une batterie Li-Ion classique, et d’une pile DMFC. La première pouvant être rechargée par la seconde.

Pour charger son téléphone, on "fait le plein", à l’aide d’une cartouche de méthanol (pur à 99,5 %). Une cartouche de 50 ml suffit à remplir le téléphone une dizaine de fois. Le système est très souple : on peut faire le plein de méthanol sans éteindre le mobile, et la pile DMFC peut recharger la Li-Ion en fonctionnement également. En un mot, en gardant sa petite cartouche de méthanol avec soi, on peut téléphoner sans interruption 10 fois plus longtemps.

Combien ça coûte ?

10 fois plus d'autonomie grâce à la pile à combustibleSi Toshiba avance une date de lancement, on ne connait pas encore quels produits seront concernés, et encore moins le surcoût que la pile DMFC introduira. Le prix de la cartouche de méthanol est par contre estimé à plusieurs centaines de Yen (100 ≈ 0,73 €), mais pourrait baisser rapidement. Alors, qui est tenté par un téléphone à pile à combustible ?

Afficher 38 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • JfLeroi , 8 octobre 2008 15:01
    adapté aux portables (ordinateurs)... ce serait super...
    cela donnerait des ailes pour es longs voyages, trains, avions...
    parce que maintenant les telephones ils tiennent déjà pas mal la distance.
  • ricky02 , 8 octobre 2008 15:05
    Il faut arriver à convaincre le public d'aller acheter quelque chose (et donc payer) pour recharger son portable.

    JfLeroi > C'est clair qu'avec les téléphones portables qui tiennent une semaine en veille, on est assez tranquilles, on a largement le temps de les recharger avant qu'ils soient vides. Mais un ordinateur portable qui tient 2 heures, c'est même pas assez pour occuper les enfants pour le trajet jusqu'à la mer, ou pour la plupart des déplacements professionnels en train. On en est encore au stade où on doit s'empêcher de l'utiliser pour ne pas flinguer la batterie, ce qui est un comble !!! Vivement que ça change.
  • Anonyme , 8 octobre 2008 15:11
    ils vont nous laisser prendre l'avion avec ça ;-)
  • Anonyme , 8 octobre 2008 15:17
    sachant qu'il est interdit d'avoir un GSM à proximité d'une pompe à essence lors du plein, pour cause de risque d'inflammation des gaz, que penser de faire le plein d'un produit encore plus inflammable avec le GSM actif ????
    comme d'hab', ingénieur et jugeotte sont antinomiques
  • okey-dokey , 8 octobre 2008 15:24
    JfLeroiadapté aux portables (ordinateurs)... ce serait super...cela donnerait des ailes pour es longs voyages, trains, avions...parce que maintenant les telephones ils tiennent déjà pas mal la distance.


    Parce que tu crois que tu va pouvoir entrer dans l'avion avec le "plein" de methanol sur toi :D 

    Il y a dix ans peut-etre, aujourd'hui c'est mort...
  • okey-dokey , 8 octobre 2008 15:28
    pch57sachant qu'il est interdit d'avoir un GSM à proximité d'une pompe à essence lors du plein, pour cause de risque d'inflammation des gaz, que penser de faire le plein d'un produit encore plus inflammable avec le GSM actif ????comme d'hab', ingénieur et jugeotte sont antinomiques


    Faut pas etre parano comme ça. Ce qui est dangereux ce sont les vapeurs d'essences qui s'échappent du réservoir pendant que tu fais le plein, simplement parce que le systeme des pompes à essence est finalement tres mal conçu.
    Là les capsules sont censées être hermétiques (sinon t'en aura vite plein les poches), et le système de recharge peut parfaitement être étudié pour ne pas laisser s'envoler le précieux gaz/liquide.

    Et puis bon, quand on voit les problèmes de batteries qui prennent feu sans prévenir j'sais pas si on y perd grand-chose à ce niveau là…
  • JfLeroi , 8 octobre 2008 15:41
    commequoi les batteries c'est un sujet... brulant !
    Au propre, au figuré ... et au 2° degra :-)
  • dandu , 8 octobre 2008 15:50
    Citation :
    sachant qu'il est interdit d'avoir un GSM à proximité d'une pompe à essence lors du plein, pour cause de risque d'inflammation des gaz, que penser de faire le plein d'un produit encore plus inflammable avec le GSM actif ????
    comme d'hab', ingénieur et jugeotte sont antinomiques


    Non, mais c'est une LU, ça
  • draxssab , 8 octobre 2008 15:53
    Moi je vois bien une pile comme ça dans mon hélico téléguidé! Pas besoin d'avoir 4 batteries de rechange le temps que la première se charge, on fait le plein, comme pour celles à essence, mais avec tous les avantages de celles à moteur électrique.

    Ça serait cool!
  • Anonyme , 8 octobre 2008 16:00
    "En un mot, en gardant sa petite cartouche de méthanol avec soi, on peut téléphoner sans interruption 10 fois plus longtemps."

    Plutôt 11 fois non ? 1 fois pour la charge initiale de la batterie 1, plus 10 rechargements de la batterie 1 via la batterie 2 = 11 fois
    mais bon, je chipote là :) 
  • matthieu lamelot , 8 octobre 2008 16:05
    oui et ça dépend si tu pars avec une batterie pleine ou vide :p 
  • magellan , 8 octobre 2008 16:17
    J'ai une question qui ne semble pas choquer qui que ce soit:
    Lavoisier a énoncé "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme".

    Jusque là il me semblait que cette règle soit universelle: alors si l'on remplit le dit portable, où est donc l'ancien plein? Evaporé dans la poche?
    Si quelqu'un a un schéma explicatif pour cette "batterie" je suis plus que preneur!
  • matthieu lamelot , 8 octobre 2008 16:36
    ha ha, très bonne question. Le bilan de la réaction étant CH3OH + (3/2)O2 → CO2 + 2H2O, il doit bien avoir un écoulement d'eau quelque part, et donc une vidange à prévoir. "bonjour je voudrais prendre rendez-vous, c'est pour la révision des 30 000 minutes de mon téléphone" :D 

    sauf si la chaleur de la réaction est suffisante pour dégager l'eau sous forme vapeur, mais là j'ai comme un doute
  • Tremex , 8 octobre 2008 16:42
    Le méthanol posait effectivement problème, car il peut être mortel dès 10 g avalés, et rendre aveugle avant (on en trouve dans l'alcool frelaté : grosse migraine puis canne blanche puis cimetière selon quantité absorbée. Antidote : se soûler -sous contrôle médical- avec du "vrai " alcool).
    Mais une tolérance a finalement été admise par l'aviation, pour ne pas casser le juteux marché que sera la vente des recharges (comme pour les téléphones). Et 50 ml devraient passer, la limite étant à 100. On tolère bien les briquets et l'alcool de pharmacie.
    Pour magellan : le méthanol, formule CH3OH, est "brûlé" en présence de l'oxygène de l'air pour donner du gaz carbonique et de l'eau, et un flux d'électrons (d'où le nom de pile à combustible, sinon ce serait un simple réchaud à alcool). On peut donc dire qu'il s'évapore effectivement dans la poche.
  • job31 , 8 octobre 2008 16:44
    Moi j'ai une autre question : quel est l'impact écologique de cette technologie? Maintenant il faut produire des batterie Li-on et après il faut aussi produire du methanol ?
  • JfLeroi , 8 octobre 2008 16:45
    alors faudra pas mettre le téléphone à coté du zizi !
    au pire on passera pour incontinent..
    dejà qu'il parait que c'est dangereux trop longtemps à l'oreille...
  • Tremex , 8 octobre 2008 16:46
    EDIT (pas moyen de modifier mon message, j'ai pourtant lu le mode d'emploi, mais les icônes ad hoc ne s'affichent pas): grillé par le rédacteur.
    Pour okey-dokey : le GSM qui fait exploser les pompes à essence est une légende urbaine. On peut téléphoner sans risque, mais comme c'est interdit on peut pas en fait. C'est dans le dernier "Science & Vie", p. 120.
  • Tremex , 8 octobre 2008 16:53
    RE-EDIT : Dandu est passé avant moi, scusez.
    La fabrication de méthanol est plus qu'industrielle, c'est un composé pétrochimique important, en millions de tonnes au bas mot. Donc pas un problème d'en faire un peu plus pour les piles à combustible.
    Par contre ces piles (des Direct Methanol Fuel Cells, une variante parmi d'autres plutôt basées sur l'hydrogène) utilisent du platine, ressource déjà très limitée (environ 150 tonnes par an pour toute la planète).
    Dernier détail, les piles à combustible aiment fonctionner à régime constant, d'où le maintien obligatoire de la batterie li-ion pour les pics de consommation. C'est ce qu'on appelle un hybride série en industrie automobile (future Chevrolet Volt, la Prius est un hybride parallèle).
  • okey-dokey , 8 octobre 2008 17:01
    Citation :

    Pour okey-dokey : le GSM qui fait exploser les pompes à essence est une légende urbaine. On peut téléphoner sans risque, mais comme c'est interdit on peut pas en fait. C'est dans le dernier "Science & Vie", p. 120.



    Ce n'est pas moi qui ai mis le sujet sur le tapis. Je n'ai pour ma part jamais considéré le telephone comme un danger potentiel lorsque je fais le plein.
    Je disais juste que le "danger" à la pompe vient des vapeurs d'essences (qui est tres volatile, l'essence en elle même n'explose pas, il n'y a que dans les films...) tandis que le systeme des pompes n'a jamais ete prévu pour empecher ces vapeurs de se dégager dans l'environnement alors qu'il suffirait d'une petite ventouse pour éviter cela.
    Apres il suffit d'un element declencheur (ce qu'un portable normalement constitué ne peut pas faire), "idéalement" placé pour faire sauter le tout :p 
  • magellan , 8 octobre 2008 17:03
    TremexLe méthanol posait effectivement problème, car il peut être mortel dès 10 g avalés, et rendre aveugle avant (on en trouve dans l'alcool frelaté : grosse migraine puis canne blanche puis cimetière selon quantité absorbée. Antidote : se soûler -sous contrôle médical- avec du "vrai " alcool).Mais une tolérance a finalement été admise par l'aviation, pour ne pas casser le juteux marché que sera la vente des recharges (comme pour les téléphones). Et 50 ml devraient passer, la limite étant à 100. On tolère bien les briquets et l'alcool de pharmacie.Pour magellan : le méthanol, formule CH3OH, est "brûlé" en présence de l'oxygène de l'air pour donner du gaz carbonique et de l'eau, et un flux d'électrons (d'où le nom de pile à combustible, sinon ce serait un simple réchaud à alcool). On peut donc dire qu'il s'évapore effectivement dans la poche.

    Bon je réitère encore une fois: qui dit vapeur d'eau dit eau à une température supérieure à 100° non? alors sympa les évaporations bouillantes dans la poche ... je crois plus à un dispositif de condensation avec vidange.
Afficher plus de commentaires