Se connecter / S'enregistrer

Linux Ubuntu bientôt intégré à Windows 10 ?

Par - Source: ZDNet | B 16 commentaires

C'est la folle rumeur du jour, qui trouvera vite confirmation (ou pas) ce soir, durant la conférence Build 2016 de Microsoft : on pourrait bientôt exécuter Linux Ubuntu dans Windows 10.

Si votre premier réflexe a été de penser "machine virtuelle", détrompez-vous. Selon ZDNet, Ubuntu n'agira pas comme une machine virtuelle, mais comme une partie intégrante de Windows 10. Toutefois, il ne faut pas non plus s'attendre à voir le bureau d'Ubuntu, KDE ou Gnome remplacer l'interface de Windows 10.

Un sous-système Linux pour les développeurs

Non, Microsoft et Canonical auraient plutôt choisi d'intégrer un sous-système Linux complet dans Windows 10 afin que les développeurs puissent retrouver les outils Linux dont ils ont besoin pour créer des applications dédiées à Ubuntu. La cible ne serait donc pas le grand public, mais les déploiements Cloud.

Rendez-vous ce soir à 17h30 pour suivre la conférence d'ouverture de la Build 2016.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Pawa8 , 30 mars 2016 11:26
    Le 1er avril, c'est dans 2 jours :) 
  • magellan , 30 mars 2016 11:31
    Trois choses
    1° pourquoi pas... mais je suis curieux de voir, si c'est avéré, comment cela va fonctionner ne serait-ce qu'en terme de comportement dans Win10. De là à ce qu'on ait des .deb dans windows ^^...
    2° Pourquoi parler que de "déploiement cloud". Je ne vois absolument pas le lien direct: quand il s'agit des serveurs et du développement, un IDE reste un IDE, et l'on choisira l'OS et la suite logicielle adéquate. Je ne vois réellement pas le lien entre cloud et ubuntu DANS Windows... ou qu'on m'explique je suis curieux (et dev)
    3° Cela ressemble presque à un troll tant c'est énorme:D 
  • -3 Masquer
    Melaure , 30 mars 2016 12:13
    Ce qui serait vraiment énorme, c'est de changer le noyau de Windows par celui de Linux !!!
  • Afficher les 16 commentaires.
  • norva , 30 mars 2016 12:52
    Ou pas, ce noyau développé depuis vista n'a a rougir d'aucun autre..
  • Bilouthe , 30 mars 2016 13:00
    Qu'est-ce qui t'amène à dire ça norva ?
  • magellan , 30 mars 2016 13:24
    Citation :
    Qu'est-ce qui t'amène à dire ça norva ?

    Stabilité, fiabilité, performances... tout un tas de trucs qui démontrent que le noyau NT n'a pas à rougir côté fonctionnement face à Linux. Ce qui fait de linux un produit avantageux côté serveur notamment, c'est qu'il est adaptable, qu'on peut l'alléger à mort en virant tout le superflu, et que par là WIndows est forcément encore à la traîne.
  • Bilouthe , 30 mars 2016 13:24
    Je dis ça parce que quand tu compares les fonctionnalités (c'est à dire les faits):
    https://en.wikipedia.org/wiki/Comparison_of_operating_system_kernels
    on peut pas dire que le noyau windows soit tout à fait à la hauteur. Du coup je comprends pas trop ton intervention.
  • callsty1988 , 30 mars 2016 13:36
    Citation :
    Trois choses
    1° pourquoi pas... mais je suis curieux de voir, si c'est avéré, comment cela va fonctionner ne serait-ce qu'en terme de comportement dans Win10. De là à ce qu'on ait des .deb dans windows ^^...
    2° Pourquoi parler que de "déploiement cloud". Je ne vois absolument pas le lien direct: quand il s'agit des serveurs et du développement, un IDE reste un IDE, et l'on choisira l'OS et la suite logicielle adéquate. Je ne vois réellement pas le lien entre cloud et ubuntu DANS Windows... ou qu'on m'explique je suis curieux (et dev)
    3° Cela ressemble presque à un troll tant c'est énorme:D 

    Citation :


    Oui cela ressemble tellement à un doux rêve!
  • Bilouthe , 30 mars 2016 13:43
    Oui mais là c'est un peu vague ("stabilité, tout ça"). Qu'est-ce que tu veux dire par performances ? Pourquoi s'il était performant, n'est-il pas utilisé sur les super calculateurs ?
    En terme de fonctionnalités, il y a peu de systèmes de fichiers supportés par windows, y compris peu de système de fichiers réseau. Le patchage à chaud, le nombre de familles de processeurs (et de jeu d'instructions supportés, la gestion fine du temps réel et j'en passe. Cela donne des avantages fonctionnels au noyau Linux. Je n'ai pas compris quelles sont les fonctionnalités supplémentaires qu'apporterait le noyau de Windows . Le contraire je vois bien par contre.
  • magellan , 30 mars 2016 13:53
    Citation :
    Oui mais là c'est un peu vague ("stabilité, tout ça"). Qu'est-ce que tu veux dire par performances ? Pourquoi s'il était performant, n'est-il pas utilisé sur les super calculateurs ?
    En terme de fonctionnalités, il y a peu de systèmes de fichiers supportés par windows, y compris peu de système de fichiers réseau. Le patchage à chaud, le nombre de familles de processeurs (et de jeu d'instructions supportés, la gestion fine du temps réel et j'en passe. Cela donne des avantages fonctionnels au noyau Linux. Je n'ai pas compris quelles sont les fonctionnalités supplémentaires qu'apporterait le noyau de Windows . Le contraire je vois bien par contre.

    Deux raisons élémentaires:
    - un super calculateur ne fait pas appel aux fonctionnalités standard d'un OS comme Windows, mais à des librairies très spécifiques.
    - Les coûts engendrés par Windows sont si colossaux qu'il serait intolérable de payer une fortune... pour ensuite ne pas en exploiter la pleine mesure.

    Côté patch à chaud ça existe déjà depuis Windows 7, Linux AUSSI a parfois besoin de rebooter pour son patch quand il s'agit de composants sensibles.

    la partie temps réel est un faux débat puisqu'il s'agit alors de distributions dédiées à cela...
    La partie support processeurs spécifiques, c'est du même tonneau car Windows n'a jamais revendiqué de vouloir tourner sur n'importe quel processeur. Windows 2000 avait une version spécialisée pour les machines en RISC... puis depuis Microsoft a abandonné l'idée. Pourquoi? Absence de débouchés commerciaux. Qu'on puisse revendiquer "je marche sur n'importe quel processeur" c'est chouette j'en conviens... de là à ce que cela ait une vraie mise en application, c'est autre chose.

    Je ne saisis pas ce besoin maladif de faire du troll sur Windows, quand on peut aisément en faire sur Linux et consoeurs.
    Les deux ont des avantages ET des inconvénients très différents, c'est pour cela qu'ils n'atteignent pas les mêmes cibles.
    Le match est simple:
    - Côté client final: Windows vainqueur avec une facilité déconcertante de prise en main, un support impeccable, la plus riche des logithèques pour le grand public, une forte implantation dans les foyers...
    - Côté serveurs: Linux, de par sa souplesse et sa gratuité pour sa mise en oeuvre (mais qui nécessite en contrepartie une certaine expertise)
  • Bilouthe , 30 mars 2016 14:54
    "un super calculateur ne fait pas appel aux fonctionnalités standard d'un OS comme Windows, mais à des librairies très spécifiques."
    Non, un super calculateur utilise principalement GMP (disponible partout).
    Ce qu'il lui faut c'est noyau capable de gérer du calcul massivement parallèle et d'être paramétré aux besoins.
    Les coûts engendrés par Windows sont si colossaux qu'il serait intolérable de payer une fortune... pour ensuite ne pas en exploiter la pleine mesure"
    P
    "as compris. Qui paye quoi et pour quoi faire ? Où est l'avantage du noyau windows dans ce cas ?

    "a partie temps réel est un faux débat puisqu'il s'agit alors de distributions dédiées à cela.."
    Non. Même sur une petite ubuntu standard tu disposes des capacités temps réel du noyau (pour par exemple baisser la latence de ta carte son si tu fais de la MAO avec qjack).

    Si je comprends ton passage sur le peu de processeurs pris en charge, c'est un avantage du noyau windows du coup. Je vois toujours pas les avantages du noyau windows en fait.

    Je ne saisis pas ce besoin maladif de faire du troll sur Windows, quand on peut aisément en faire sur Linux "et consoeurs."

    Non on ne parle pas de windows/GNU/linux mais on compare les fonctionnalités de deux NOYAUX. Pourquoi repartir sur un troll Windows/GNU/Linux ? On parle des fonctionnalités de deux noyaux.
  • magellan , 30 mars 2016 16:29
    Citation :
    "un super calculateur ne fait pas appel aux fonctionnalités standard d'un OS comme Windows, mais à des librairies très spécifiques."
    Non, un super calculateur utilise principalement GMP (disponible partout).
    Ce qu'il lui faut c'est noyau capable de gérer du calcul massivement parallèle et d'être paramétré aux besoins.
    Les coûts engendrés par Windows sont si colossaux qu'il serait intolérable de payer une fortune... pour ensuite ne pas en exploiter la pleine mesure"
    P
    "as compris. Qui paye quoi et pour quoi faire ? Où est l'avantage du noyau windows dans ce cas ?

    "a partie temps réel est un faux débat puisqu'il s'agit alors de distributions dédiées à cela.."
    Non. Même sur une petite ubuntu standard tu disposes des capacités temps réel du noyau (pour par exemple baisser la latence de ta carte son si tu fais de la MAO avec qjack).

    Si je comprends ton passage sur le peu de processeurs pris en charge, c'est un avantage du noyau windows du coup. Je vois toujours pas les avantages du noyau windows en fait.

    Je ne saisis pas ce besoin maladif de faire du troll sur Windows, quand on peut aisément en faire sur Linux "et consoeurs."

    Non on ne parle pas de windows/GNU/linux mais on compare les fonctionnalités de deux NOYAUX. Pourquoi repartir sur un troll Windows/GNU/Linux ? On parle des fonctionnalités de deux noyaux.


    C'est bien ce que je dis... Mais c'est marrant si l'on défend un peu Windows c'est du troll, si l'on défend Linux c'en est pas. Y a une logique qui m'échappe là.
  • grosloulou , 31 mars 2016 03:00
    un tour de passe-passe le boulot est prémâché et s'appelle Cygwin https://www.cygwin.com/
    Ce qui est marrant c'est que crosoft cherche depuis quelques mois à exister ailleurs que dans le monde windows : il y a quelques semaines ils voulaient faire tourner les applis android et maintenant ils infiltrent linux (ce qui est anecdotique en soi car ça fait bien longtemps qu'ils développent pour linux, c'est tellement plus simple). Ne serait-ce pas parce que windows est simplement entrain de régresser en terme de parts de marché tous systèmes confondus? Il ne faut pas oublier qu'Android à placé plus d'1,5 milliards seulement de smartphones (on ne parle pas des tablettes et autres terminaux) alors que les PC régressent de + de 10% l'an depuis 4 ou 5 ans...
  • job31 , 31 mars 2016 09:36
  • magellan , 31 mars 2016 11:57
    Citation :
    un tour de passe-passe le boulot est prémâché et s'appelle Cygwin https://www.cygwin.com/
    Ce qui est marrant c'est que crosoft cherche depuis quelques mois à exister ailleurs que dans le monde windows : il y a quelques semaines ils voulaient faire tourner les applis android et maintenant ils infiltrent linux (ce qui est anecdotique en soi car ça fait bien longtemps qu'ils développent pour linux, c'est tellement plus simple). Ne serait-ce pas parce que windows est simplement entrain de régresser en terme de parts de marché tous systèmes confondus? Il ne faut pas oublier qu'Android à placé plus d'1,5 milliards seulement de smartphones (on ne parle pas des tablettes et autres terminaux) alors que les PC régressent de + de 10% l'an depuis 4 ou 5 ans...

    Heuuu
    1° Pourquoi serait-ce "plus simple" de développer sous Linux qu'ailleurs? C'est la disponibilité des outils de développement qui détermine si un OS est, ou pas, adapté au dev... On peut tout à fait bosser sous Mac/Windows/Linux en développement, que ce soit côté client lourd ou bien web! (nota: je suis dev... donc me lancer un troll de compétition comme ça est totalement hors sujet).
    2° Quel rapport entre Android, Windows et Linux? Total hors sujet là. Tu aurais lancé la progression des clients PC sous Linux pour déterminer l'intérêt, ou non, d'avoir Linux dans windows, là oui cela aurait eu un vrai sens. Android est pour l'heure un OS pour mobile et tablettes. Cela pourra être un bon point de vue si Android commence à se substituer aux chromebook et consoeurs.

  • job31 , 31 mars 2016 11:58
    Sauf que les smartphone commence gentiment à bouffer l'usage PC (pour certaines personnes qui ne font pas de production sur le PC mais juste de la consommation)