Un châssis en plastique et fibre de verre pour sauver les Ultrabooks

Intel travaille avec MiTAC pour promouvoir des châssis en plastique et fibre de verre destinés à ses Ultrabook. Acer, Asus et Lenovo auraient déjà passé commande et MiTAC devrait livrer les premiers exemplaires aux assembleurs le trimestre prochain. Intel espère que l’utilisation de ce type de matériau en lieu et place à l’alliage classique de magnésium et d’aluminium permettra de réduire les coûts et passer en dessous de la barre symbolique des 1 000 $. Intel estime que le prix sera un facteur très important pour que cette nouvelle classe de produit s’impose. Acer admet quant à lui que les coûts des composants rend la création d’un tel ordinateur vendu à ce prix très difficile.

Moins cher sera-t-il mieux ?

Selon DigiTimes, Intel aurait invité MiTAC à une conférence réunissant, entre autres, les grands constructeurs de PC. Le but était de promouvoir ce nouveau châssis qui, selon son fabricant, est plus facile à peindre que l’alliage en métal et coûte moitié moins cher. Jusqu’à présent, tous les Ultrabooks présentés (par exemple le Aspire S3 d’Acer ou le Z830 de Toshiba) utilisent un châssis en magnésium et aluminium, mais ils devraient aussi tous dépasser la barre des 1 000 $. Cet alliage est plus rare et plus cher à produire, ce qui explique la hausse des prix.

Le problème que nous anticipons est qu’un matériau en plastique et fibre de verre est moins résistant que son alternative en magnésium et aluminium. Or, ce problème est exacerbé par la finesse des machines qui demandent une structure plus solide. Apple garde un avantage certain dans ce domaine avec un design unibody. Son châssis est gravé à partir d’un bloc d’aluminium, ce qui lui permet d’être plus solide tout en restant léger. MiTAC n’en est tout de même pas à son premier essai. Il fabrique ce genre de châssis depuis longtemps, ce qui est bon signe, et on peut penser qu’Intel est conscient du problème, mais que son soutien est un gage de qualité. Il faudra donc attendre la commercialisation des modèles utilisant ces coques en plastique et fibre de verre avant de pouvoir se faire un avis définitif.

Retour rapide sur les Ultrabooks

Pour mémoire, les Ultrabooks sont une nouvelle gamme d’ordinateurs ultra-fins lancée par Intel. Il espère ainsi renouveler le succès qu’Apple a connu avec ses derniers MacBook Air et à plus long terme, faire de l’ombre aux tablettes. Il n’est pas question ici de processeurs Atom. Intel souhaite proposer des machines performantes, mais qui restent en dessous de la barre symbolique des 1 000 $ que de moins en moins de consommateurs souhaitent dépasser en cette période de morosité économique. Intel a investi beaucoup d’argent dans ce projet, mais les constructeurs sont encore réticents.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
12 commentaires
    Votre commentaire
  • Quote:
    MiTAC n’en est tout de même pas à son premier essai.

    MiTAC ?! De mémoire, c'était la marque de mon 80286 !

    [:bob-m:2]
    0
  • Quote:
    Un châssis en plastique et fibre de verre plus facile à peindre que l’alliage en métal et coûte moitié moins cher.

    Pas besoin de le peindre , on le préfère comme cella pas peint !


    Quote:
    le Aspire S3 d’Acer ou le Z830 de Toshiba) utilisent un châssis en magnésium et aluminium


    Ça fait plus beau le magnésium et aluminium pas peint ! ça donne de la classe.
    0
  • Accessoirement l'alu dissipe mieux la chaleur que le plastique.
    0