Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Conclusion

Virtualisation : les solutions gratuites
Par

Nous l’avons vu, si les hyperviseurs gratuits de Microsoft, VMWare et Citrix permettent de mettre en place un environnement virtualisé viable en entreprise, certaines limitations et absence de prise en charge – comme l’allocation dynamique de la mémoire avec XenServer, ou bien la tolérance de fautes, la migration à chaud des VM et du stockage ou encore les fonctions de haute disponibilité chez VMWare – peuvent parfois s’avérer gênantes. De plus, seuls les hyperviseurs sont gratuits : il ne faut pas oublier que l’administration de telles solutions peut parfois demander des compétences et connaissances spécifiques, qui ont un coût.

La gestion et l’administration des hyperviseurs et des serveurs virtuels est d’ailleurs l’aspect le plus important à retenir lorsqu’il s’agit de choisir entre une solution gratuite et une autre, payante. Les solutions gratuites montrent en effet rapidement leurs limites lorsqu’il s’agit d’administrer, de migrer et de déployer un grand nombre de machines virtuelles, sur un nombre conséquent d’hyperviseurs.

En résumé, s’il s’agit de virtualiser quelques serveurs dans une PME, une solution gratuite suffira largement. Pour une petite structure, nous nous tournerions plutôt vers vSphere Hypervisor 4.1 (si vous disposez de matériel certifié et/ou supporté) en raison du module d'administration très complet et des performances globales de l'hyperviseur. Hyper-V R2 n'est pas non plus une mauvaise solution... Si, en revanche, il s’agit de virtualiser un parc important de plusieurs dizaines ou centaines de serveurs, il devient plus raisonnable de se tourner vers l’une des solutions payantes que proposent les trois éditeurs.

Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Il y a 0 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires