Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Refroidissement, vitesse et bruit

Comparatif : 4 kits de watercooling fermés
Par

Le principal problème que peut poser un kit de watercooling fermé ne tient pas aux fuites, mais à son effet sur la température de l’étage d’alimentation de la carte mère. Il fut un temps où cette zone nécessitait un ventilateur aux alentours pour assurer son bon fonctionnement lorsque celle-ci est fortement sollicitée et même de nos jours, l’apport d’un flux d’air reste une bonne chose. Ceci étant dit, les kits sont évalués aujourd’hui sans ventilateur additionnel et nous en verrons donc les conséquences.

Le Corsair H100i affiche un avantage conséquent, allant même jusqu’à faire jeu égal avec le Noctua NH-D14 pour ce qui est des températures PWM (étage d’alimentation de la carte mère). Précisons que tous les kits disposant d’un radiateur monté au sommet du boîtier font mieux que le LQ320 sur ce point, tout simplement parce que le PWM de notre carte mère se trouve immédiatement sous les ventilateurs de ces mêmes kits.

Nous avons donc fait figurer les résultats de l’ECL240 après modification, sachant que nous avons simplement rajouté des rondelles métalliques pour accentuer la pression du waterblock sur le processeur : seule la température CPU s’en ressent. Il faut signaler que le kit d’Enermax est celui dont les ventilateurs tournent le moins vite (1560 tr/min), ce qui explique pourquoi les températures processeur relevées sont les plus hautes des quatre modèles testés.

Etant donné que chaque boîtier a ses propres caractéristiques acoustiques, nous avons également inclus le relevé des nuisances sonores générées par les kits de watercooling seuls. Ce n’est malheureusement pas un scénario réaliste pour le H100i vu que son contrôleur « intelligent » baisse la vitesse des ventilateurs au minimum, vu qu’il n’y a pas de processeur à refroidir. En conséquence, notre évaluation porte exclusivement sur le bruit généré par les configurations complètes.

Les ventilateurs tournant à faible vitesse engendrent généralement des températures élevées et des nuisances sonores faibles, mais il n’y a pas d’échelle de correspondance directe entre ces trois variables. En effet, la vitesse à laquelle un ventilateur parvient à son ratio flux d’air/bruit idéal dépend de la conception de ses pales. L’ECL240 bénéficie par exemple de ventilateurs assez silencieux, mais son avantage acoustique par rapport aux autres kits est éclipsé par ses performances thermiques, vu qu’il s’agit des moins bonnes du comparatif. A l’opposé, les ventilateurs du Seidon 240M semblent fonctionner au-delà de leur vitesse optimale étant donné que les fortes nuisances sonores (49 dB) prennent le pas sur les bonnes prestations thermiques. Le ratio refroidissement/bruit nous semble essentiel et pèse donc lourd dans la conclusion.

Donnez votre avis