Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Corsair Hydro Series H100i

Comparatif : 4 kits de watercooling fermés
Par

Firmware et logiciel remaniés, nouveaux ventilateurs et tuyaux lisses permettent de distinguer l’H100i de son prédécesseur, le H100. Notons que la jauge circulaire au centre du waterblock a disparu, remplacée par le logo rétroéclairé (en bleu assez doux) de la marque.

Corsair fournit notamment deux câbles d’alimentation en Y, ce qui permet d’en utiliser un pour configurer la ventilation en push-pull (moyennant l’achat de deux ventilateurs supplémentaires) tout en conservant la possibilité de gérer les quatre ventilateurs en fonction des températures processeur.

On peut voir ici les branchements dédiés aux câbles d’alimentation pour ventilateurs (à gauche), ainsi qu’une interface de gestion en USB.

La surface du waterblock est parfaitement plane, mais là encore, on peut avoir envie d’une finition « miroir » en lieu et place des marques de fraiseuse, bien que cela n'améliorera en rien le transfert thermique.

Corsair innove : pour la première fois, on voit un fabricant utiliser un connecteur d’alimentation SATA utilisé pour autre chose qu’un périphérique de stockage/lecteur-graveur optique. La prise monofil envoie quant à elle un signal à la carte mère pour que cette dernière n’affiche pas d’erreur ventilateur CPU.

Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Afficher 2 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • akisax , 7 janvier 2013 20:39
    Ne pas oublier également qu'à l'usage, les radiateurs sont nettement plus faciles à nettoyer (possesseur d'un corsair h70 depuis quelques années). Un coup d'aspirateur suffit, sans démontage.
  • Papounet17000 , 9 janvier 2013 23:33
    Et puis même si le ventirad est lourd, rien n’empêche de bricoler un mettre un câble d'acier fixé en haut du carter de la tour, pour alléger le socket.