Wi-Fi 802.11ac (Gigabit) : 5 routeurs au banc d'essai

Aux débuts du 802.11b (vers 1999), il fallait certes se contenter de 11 Mb/s, mais les utilisateurs n’étaient pas légion. La situation a bien changé depuis : nous avons eu beau évoluer successivement vers le 802.11g et le 802.11n, la bande 2,4 GHz est devenu un gigantesque bazar congestionné où se mêlent portables, enceintes sans fil, périphériques Bluetooth, smartphones, tablettes, boitiers multimédia, TV, consoles et bien d’autres appareils. Tous se battent pour ce qui se résume à trois canaux (en tenant compte du chevauchement) de transmission possibles en 802.11b. Le 802.11g/n compte quatre de ces canaux répartis sur 20 MHz, tandis que le 802.11n n’en propose que deux sur ses 40 MHz.

Précisons que le 802.11a, lequel s’appuyait sur la bande 5 GHz, était de loin celui qui offrait le plus grand nombre de canaux indépendants, 23 pour être précis. Cependant, si le 802.11a permettait d’atteindre un débit maximum théorique de 54 Mb/s comparable à celui du 802.11g, c’est la bande 2,4 GHz qui s’est imposée sur le marché grâce à une meilleure propension à traverser les obstacles sur une longue portée. Un signal en 5 GHz a bien plus de chances de s’éteindre à plus courte distance qu’en 2,4 GHz étant donné que l’oscillation est pratiquement doublée, raison pour laquelle le 802.11b/g a fini par s’établir comme standard de communication sans fil grand public. Le temps que le 802.11n arrive tout en gérant les deux bandes, le Wi-Fi s’est tellement banalisé que nous sommes nombreux à souffrir d’interférences et d’encombrements. Malgré l’emploi de plusieurs technologies pour améliorer les performances, il est évident que la bande 2,4 GHz est devenue surchargée.

Aujourd’hui, le 802.11ac succède au 802.11n. Bien que n’étant pas encore officiel, la standardisation en est à un stade suffisamment avancé pour que les marques commencent à commercialiser leurs produits. Nous en sommes actuellement à la quatrième révision du 802.11ac, sachant que le groupe de travail en charge du 802.11 s’attend à ce que le standard soit définitivement approuvé avant la fin de l’année. D’ici là, de nombreux produits s’appuieront déjà sur cette technologie.

Quantenna a été la première marque à commercialiser un chipset 802.11ac dès novembre 2011. Netgear a répondu en avril 2012 avec le premier routeur grand public compatible, lequel s’appuyait sur des composants Broadcom. D’autres marques ont suivi depuis et l’on s’attend à ce que d’ici fin 2013, tous les nouveaux routeurs milieu et haut de gamme gèrent le 802.11ac.

Dans l’immédiat, le 11ac est nouveau, rare et donc cher. L’investissement peut-il se justifier ? La question est d’autant plus légitime que nous avons déjà vu par le passé des périphériques Wi-Fi mettant en avant un « standard » pré-validation qui nous ont déçus.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • Samsara69
    Merci pour cet excellent test.
    Cependant, en préambule vous avez indiqué la vitesse du Gigabit ethernet en Mo/s alors que dans les tableaux de tests toutes le vitesses sont données en Mb/s.
    Pour bien relativiser les choses 100 Mo/s = 838 Mb/s .
    0
  • Thios31
    Juste pour corriger une erreur en Europe, on peut utiliser 4 canaux disjoints en 2,4GHz.
    0
  • freeman27
    Il n'es pas 5G, mais le meilleur es sans doute le linkys (Cisco) WRVS4400n
    -1
  • canard0
    quid des dongle en AC, parceque le routeur c est bien mais quid de l autre cote?
    0
  • dextermat
    Le gros problème avec le sans fil, et sa depuis le début, c'est la qualité du matériel.
    J'ai du passer un bon 10-15 routeur qui ont duré entre 1 an et 1.5 an pas plus avant d'avoir des problème de défectuosité. Que ce soit un routeur @ 50 $ ou à 400 $, c'est toute la même chose. J'ai esseiller avec, dlink, linksys, asus et compagnie. Tous la même choses.
    0
  • Samuel -
    @canard0
    Il n'y a pas la carte "cliente" indiquée et ça me semble aussi important...
    Le laptop utilisé avait en natif le 802.11ac ? j'en doute...
    0
  • chris_san
    Il est clairement indiqué dans le protocole de tests que le client est relié à un pont Cisco Linksys WUMC710 (via Ethernet gigabit) pour les tests en AC à 5 GHz...
    0