Intel limite moins le WiDi

WiDi (Wireless Display), la technologie d'Intel qui utilise le Wi-Fi pour transmettre un signal vidéo à un récepteur placé sous un téléviseur, évolue. Jusqu'à maintenant, il fallait un processeur Sandy Bridge de type Core i3 au minimum pour profiter de la technologie. Mais avec la dernière version, la 2.1.42.0, il est maintenant possible de se contenter d'un Pentium ou d'un Celeron (si le processeur en question est gravé en 32 nm).

L'autre limitation de la norme, l'obligation d'utiliser une carte Intel pour le Wi-Fi, reste par contre de la partie. Les puces de la famille 1000 (Centrino Wireless-N 1000 et 1030) et de la famille 6000 (Ultimate-N 6300, Advanced-N 6200, 6205, 6230 et Advanced-N + WiMAX 6150 et 6250) sont prises en charge, mais pas les puces Broadcom, Atheros ou Realtek que l'on trouve parfois.

Notons que les netbooks devraient aussi profiter de WiDi, mais avec quelques limitations : on parle notamment de 600p au maximum pour les machines à base d'Atom.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • Bonjour la limitation si l'Atom restreint le WiDi à 600p. Serait-ce le signe que le nouvel Atom D2xxx n'est pas capable de décoder la HD ? Qui serait prêt à acheter un récepteur WiDi pour de la non HD.
    1
  • Ben...personne
    0
  • ca depend... suffit de peindre une pomme dessus et ca se vendra comme des petits pains.

    comment ca on est pas vendredi? :d
    1