Se connecter / S'enregistrer

Windows 7 : plus rapide ?

Windows 7 : plus rapide ?
Par

Si la majorité d’entre nous n’a pas migré de Windows XP à Vista lors de la sortie de ce dernier, vos retours sur nos propres articles depuis l’année dernière suggèrent une adoption plus forte désormais de cet OS tant décrié.

Le fait que Microsoft ait annoncé la fin de la commercialisation du très respectable XP (hormis le cas des netbooks) a peut-être aidé Vista à gagner en parts de marché, de même que son premier service pack. Il est aussi probable que les possesseurs de configurations haut de gamme aient eu tout simplement envie de profiter de nouvelles fonctionnalités comme l’interface graphique Aero et surtout des jeux DirectX 10. Reste que Vista souffre encore de quelques problèmes agaçants comme des temps de chargement élevés, un appétit prononcé pour la RAM qui empire lorsque l’on veut utiliser le SuperFetch pour minimiser ces mêmes temps de chargement.

Dans l’intervalle, la chute des prix de la mémoire a rendu possible l’achat de barrettes alliant forte capacité et hautes fréquences, ce qui a très probablement poussé à l'adoption de Vista. L'apparition de nouveaux programmes et jeux qui demandaient encore plus de RAM coïncidait avec cette période, mais restait la nécessité d’avoir un OS 64 bits pour pouvoir exploiter 4 Go de RAM ou plus. Vista a justement été le premier système d’exploitation Windows à proposer une version 64 bits accessible au plus grand nombre, le support délicat des pilotes sous Windows XP 64 bits rendant ce choix facile.

Toutefois, nous sommes nombreux à juger anormal le compromis entre capacité à gérer plus de mémoire et appétit considérable pour cette même mémoire, d’autant plus lorsqu’un nouvel investissement en RAM ne permet pas de retrouver la réactivité d’XP. Microsoft est enfin en mesure de gérer ce problème avec Windows 7, qui est un Vista très nettement amélioré.

Que vaut donc concrètement Seven par rapport à son prédécesseur si l’on se focalise sur les performances ? L’heure est venue de quantifier les différences.