Se connecter / S'enregistrer

Les futurs processeurs "exigeront" Windows 10

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 11 commentaires

Après la carotte de la gratuité, Microsoft a tenté de pousser ses clients à installer Windows 10 par des alertes à répétition puis des mises à jour optionnelles, mais automatiques. Voici maintenant le bâton : à partir de l'an prochain, tous les nouveaux processeurs Intel, AMD ou Qualcomm nécessiteront Windows 10.

C'est Mike Myerson lui-même, vice-président exécutif de Microsoft, en charge de la division Windows and Devices, qui l'écrit dans un billet du Windows Blog. « À partir de maintenant, à mesure que de nouvelles générations de puces sont introduites, elles exigeront la dernière plateforme Windows pour être supportées. [...] Par exemple, Windows 10 sera la seule plateforme Windows supportée sur les futurs Intel Kaby Lake, Qualcomm 8996 (NDT le Snapdragon 820) et sur les AMD Bristol Ridge  ».

Ce cher Mike aurait-il un peu trop abusé de la galette ? Quelle incompatibilité pourrait bien apparaître entre Windows 7 et 8/8.1 et des processeurs x86 qui forcerait à passer sous Windows 10 ? La grande force du couple Wintel n'est-elle justement pas d'avoir toujours maintenu la compatibilité entre OS et processeurs au fil des ans ?

La vérité est que Windows 7 et 8/8.1 continueront à s'exécuter sans bug majeur sur les prochains processeurs x86 d'Intel ou AMD, mais, ces vieux systèmes ne recevront pas les mises à jour nécessaires pour prendre en charge les dernières fonctions inventées par les fondeurs. Un exemple récent est d'ailleurs apparu avec les puces Skylake. Elles intègrent un nouveau mode de gestion de leur fréquence - Speed Shift - plus efficace qui nécessite une modification du système d'exploitation : Windows 10 a été adapté, mais pas les branches 7 ou 8/8.1.

En pratique, quel sera l'effet de cette annonce ? Si vous prévoyez d'acheter un nouveau PC, il y a de bonnes chances qu'il soit de toute manière livré sous Windows 10 et que vous n'ayez donc pas le choix. Si vous assemblez vous-même une configuration, en revanche, vous devrez vous renseigner auparavant sur ce qui ne passera pas sous Windows 7 et 8/8.1. Enfin, si vous êtes une entreprise, sachez que Microsoft va éditer une liste de certains  PC sur la plateforme Skylake qui continueront à recevoir les mises à jour nécessaires à une prise en charge totale. Mais, même ces systèmes "élus" ne seront supportés que jusqu'en juillet 2017. À partir de cette date - qui correspond au lancement des processeurs Intel Kaby Lake - il faudra passer sous Windows 10. Vraiment. N'ayez pas peur, c'est pour votre bien.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Iksarfighter , 18 janvier 2016 10:35
    Va falloir passer à la casserole lol !
  • fmj999 , 18 janvier 2016 10:50
    Non, il suffit juste de dire fuck à ces fameuses nouvelles fonctionnalités !
    Et de rester bien sagement sous XP :p 
  • chermositto , 18 janvier 2016 12:02
    quid des linux ?
  • Afficher les 11 commentaires.
  • ligniss , 18 janvier 2016 12:25
    C'est Skynet ce Windows 10 de Microsoft ou quoi ? :ouch: 

    Blague à part M$ bave depuis des années sur les profits de collecte de données de Google depuis des années et W10 est désormais connu pour ses capacités de tracking...

    Personnellement la seule raison qui me fasse passer à W10 ce serait DirectX 12, les autres technologies franchement bof.
  • norva , 18 janvier 2016 16:19
    Soyons sérieux 2mn: il n'y a aucune raison de ne pas passer à windows 10.

    et franchement devoir bosser sous XP me ferait chialer..
  • ReXMaX , 19 janvier 2016 09:30
    S'il n'y avait aucune raison de ne pas passer à Windows 10, vu que c'est gratuit, les gens sous 7 et 8 auraient déjà migré !
    Seulement, comme à chaque fois, Microsoft se fait un malin plaisir de nous désorienter à chaque nouvel OS. Pour ma part, je n'ai aucune envie de passer à Windows 10 fait de briques... et de broc.
    De plus, ce nouvel OS est hautement intrusif et même si je n'ai rien à me reprocher, j'aime pas trop qu'on renifle mes fesses. Dès la fin du support Windows 7, je passerai donc à Linux, merci à Microsoft de m'y avoir poussé.
  • norva , 19 janvier 2016 13:19
    Citation :
    S'il n'y avait aucune raison de ne pas passer à Windows 10, vu que c'est gratuit, les gens sous 7 et 8 auraient déjà migré !
    Seulement, comme à chaque fois, Microsoft se fait un malin plaisir de nous désorienter à chaque nouvel OS. Pour ma part, je n'ai aucune envie de passer à Windows 10 fait de briques... et de broc.
    De plus, ce nouvel OS est hautement intrusif et même si je n'ai rien à me reprocher, j'aime pas trop qu'on renifle mes fesses. Dès la fin du support Windows 7, je passerai donc à Linux, merci à Microsoft de m'y avoir poussé.


    Tu devrais tester au lieu de dire n'importe quoi, même ma mère n'a pas été désorientée avec Windows 10 (contrairement à 8.1 où j'ai carrément dû remettre 7), et cet OS n'est de loin pas "hautement" intrusif. Bref, du n'importe quoi dramatisé
  • ReXMaX , 19 janvier 2016 15:24
    Merci de ta réponse trollesque. ^^
  • Yannick G , 22 janvier 2016 14:05
    Citation :
    quid des linux ?


    Comme d'habitude, suffit d'activer la prise en charge de l'update du microcode des cpu (Intel ou AMD, c'est grosso modo pareil), soit via le module-qui-va-bien (ça dépend de sa distrib), soit directement quand on compile son kernel.

    Après, on reste quand même dépendant du bon vouloir des fondeurs : le jour où ils ne mettent plus à la disposition du public/de la communauté les updates de microcode...
    https://downloadcenter.intel.com/download/24661
    http://www.amd64.org/microcode.html
  • newphoenix , 25 janvier 2016 14:31
    C'est pas carrément de la vente liée caractérisée çà ?!?
  • Yannick G , 25 janvier 2016 15:03
    Citation :
    C'est pas carrément de la vente liée caractérisée çà ?!?


    Non : les futurs processeurs pourront toujours fonctionner sous d'autres OS, et Windows 10 ne sera pas limité aux futurs processeurs