Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Xigmatek : on s'incline devant un boîtier

Par - Source: Xigmatek | B 11 commentaires

Xigmatek a présenté officiellement le Talon, un boîtier qui a la particularité d'être penché : il est en effet incliné de 2,5 °, ce qui — selon la marque — augmente de façon drastique les capacités de refroidissement du boîtier. Dans notre cas, nous penchons pour un effet marketing, mais les tests prouveront peut-être le contraire.

Un boîtier classique mais complet

Le boîtier combine acier et plastique et accepte les cartes mères ATX, Micro-ATX et Mini-ITX. Il propose 3 emplacements 5,25 pouces — même si les lecteurs optiques apprécieront moyennement l'inclinaison du boîtier — et 8 emplacements pour des disques durs. Dans ces 8 emplacements, 5 peuvent recevoir (au choix) des disques durs 2,5 pouces ou des disques durs 3,5 pouces. En façade, on a 2 ports USB 2.0, 2 ports USB 3.0 et les classiques entrées et sorties analogiques.

ClassiqueClassiqueCa pencheCa penche

Le refroidissement de base inclut un ventilateur de 200 mm à l'avant et un ventilateur de 140 mm à l'arrière. Il est possible de remplacer le modèle de 200 mm par deux ventilateurs de 120 mm, le modèle arrière par un ventilateur de 120 mm et d'installer un ventilateur de 120 mm ou un ventilateur de 140 mm dans le bas du boîtier. Enfin, le haut du boîtier est occupé par une vitre, qui est remplaçable par un ventilateur de 200 mm ou deux ventilateurs de 140 mm, 120 mm ou 90 mm.

Enfin, le boîtier intègre la possibilité d'intégrer 8 cartes PCI, avec une longueur maximale de 330 mm. Xigmatek met aussi en avant le montage sans vis, ce qui est toujours appréciable.

Réagir Afficher 11 commentaires.
  • camille236 , 17 décembre 2012 16:31
    L'inclinaison n'est elle pas gênante pour les pièces en rotation au sein des disques durs ?
  • Basilic et Pistou , 17 décembre 2012 19:44
    Un disque dur fonctionne dans toutes les positions, c'est pas un "angle" de 2.5° par rapport à l'horizontale qui va "taper" dans son MTBF !!
  • camille236 , 17 décembre 2012 20:08
    ok merci j'avais des doutes.
  • -1 Masquer
    Veaux , 18 décembre 2012 06:57
    Ce que est important avec tout ce qui tourne, c'est de pas les bouger pendant la rotation et qui plus est à grande vitesse. C'est l'effet gyroscopique, en plein mouvement un disque en rotation tendra à ne pas changer d'axe de rotation alors que tout les reste bougé autour de lui... Résultat: lors d'une lecture/écriture, les têtes du disques pourraient toucher...ça s'entends fort bien d'ailleurs.
  • Basilic et Pistou , 18 décembre 2012 09:22
    Là encore, ce n'est pas tout à fait vrai. On peut parfaitement bouger un disque dur en cours d'utilisation ... en respectant les limites d'accélération maximales prescrites par le constructeur. Sinon, on n'embarquerait jamais de disques durs sur des appareils mobiles ! Il n'y a pas que le mouvement de rotation des plateaux face à "l'immobilité" des bras et têtes à prendre en compte.
  • -2 Masquer
    masterjeje84 , 19 décembre 2012 03:13
    Basilic et PistouLà encore, ce n'est pas tout à fait vrai. On peut parfaitement bouger un disque dur en cours d'utilisation ... en respectant les limites d'accélération maximales prescrites par le constructeur. Sinon, on n'embarquerait jamais de disques durs sur des appareils mobiles ! Il n'y a pas que le mouvement de rotation des plateaux face à "l'immobilité" des bras et têtes à prendre en compte.

    putain j'espere que lesgens vont pas t'ecouter,tu crois franchement que les gens on un compteur d'acceleration dans la main pour respecter la limite constructeur?le mieux c'est de NE PAS Y TOUCHER quand il tourne et point barre,et certes un disque dur tourne dans tous les sens mais je pense pas que les contraintes physique soit les memes a la verticale ou l'horizontale,mieux vaux aller dans le sens de rotation naturelle,je me damande combien t'a du grilelr de disques,mdr un paquet surement!
  • magellan , 19 décembre 2012 09:27
    Citation :
    Basilic et PistouLà encore, ce n'est pas tout à fait vrai. On peut parfaitement bouger un disque dur en cours d'utilisation ... en respectant les limites d'accélération maximales prescrites par le constructeur. Sinon, on n'embarquerait jamais de disques durs sur des appareils mobiles ! Il n'y a pas que le mouvement de rotation des plateaux face à "l'immobilité" des bras et têtes à prendre en compte.

    putain j'espere que lesgens vont pas t'ecouter,tu crois franchement que les gens on un compteur d'acceleration dans la main pour respecter la limite constructeur?le mieux c'est de NE PAS Y TOUCHER quand il tourne et point barre,et certes un disque dur tourne dans tous les sens mais je pense pas que les contraintes physique soit les memes a la verticale ou l'horizontale,mieux vaux aller dans le sens de rotation naturelle,je me damande combien t'a du grilelr de disques,mdr un paquet surement!


    :rofl:  Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire!
    Je rappelle gentiment à monsieur que la technologie utilisée dans les disques durs est FAITE pour permettre le mouvement. C'est d'ailleurs inscrit dans tous les cahiers des charges de conception des HDD. Oui, c'est mieux que ce soit parfaitement statique, mais tu m'expliqueras dans ce cas comment fonctionnent les HDD de portables qui, eux, morflent en étant stockés debout (sacoche), tournent dans des positions au-delà des 2.5", sont soumis aux vibrations dans le train et j'en passe. Est-ce qu'ils meurent plus vite? Allons bon!

    Non mais j'vous jure, les clichés sur les produits industriels...
    tiens pour le fun:
    En 1997, les têtes volaient à 25 nanomètres de la surface des plateaux ; en 2006, cette valeur est d’environ 10 nanomètres.

    On parle de nanomètres... ce qui sous-entend que les vibrations ELLES MEME de rotation du disque suffirait à les détruire selon ton raisonnement.

    EDIT:
    Et j'oubliais un petit détail croustillant. Les contraintes sont quasiment neutralisées par la vitesse énorme de rotation des plateaux, et la masse ridicule des têtes. Cela aurait un sens sur des masses importantes susceptibles de générer de l'inertie. Donc STOP les clichés douteux.
  • Basilic et Pistou , 19 décembre 2012 19:30
    Citation :
    Basilic et PistouLà encore, ce n'est pas tout à fait vrai. On peut parfaitement bouger un disque dur en cours d'utilisation ... en respectant les limites d'accélération maximales prescrites par le constructeur. Sinon, on n'embarquerait jamais de disques durs sur des appareils mobiles ! Il n'y a pas que le mouvement de rotation des plateaux face à "l'immobilité" des bras et têtes à prendre en compte.

    putain j'espere que lesgens vont pas t'ecouter,tu crois franchement que les gens on un compteur d'acceleration dans la main pour respecter la limite constructeur?le mieux c'est de NE PAS Y TOUCHER quand il tourne et point barre,et certes un disque dur tourne dans tous les sens mais je pense pas que les contraintes physique soit les memes a la verticale ou l'horizontale,mieux vaux aller dans le sens de rotation naturelle,je me damande combien t'a du grilelr de disques,mdr un paquet surement!


    Je me trompe ou ça sent le débutant à plein nez ici ?

    Je suis "dans l'informatique" depuis 1978, dans la micro depuis 1981, soit au début de "l'ère PC" ou presque. Mon premier disque dur, je l'ai acheté (4500 Francs quand même, soit 687€ à l'époque !!) sans doute quand tu étais encore dans tes langes, pour ne pas citer un endroit encore plus glauque. Un 20 Mo 5.25" (l'équivalent de 26 disquette 5.25" double face de l'époque !!) en techno RLL, pour tout te dire, et je doute que ça te parle !! Je ne me souviens plus trop l'année, mais tablons sur 1983~1984.

    Depuis, il m'en est passé "plein de dizaines" entre les mains, crois moi. Les seuls que j'ai flingués, c'étaient des IBM Deskstar 40 Go de la grande époque ! Bon, je n'ai pas grand mérite non plus, vu qu'ils mouraient seuls, même dans les meilleures conditions du monde, immobiles, horizontaux, hyperventilés, etc ... ! :lol: 

    Des disques durs, j'en ai vu tourner chez TDF, sans souci, dans des hélicoptères en vol stationnaire. Je ne sais pas si tu imagines les contraintes sur le matériel dans ces conditions, mais tu devrais te renseigner un tout petit peu.

    Sinon, les seuls disque que j'ai vu "griller", justement, c'était plus dû aux conditions thermiques de boitiers hyper obstrués par la poussière que par les vibrations de leur environnement ou leur mobilité !

    Quand tu auras grandi, tu viendras, je t'expliquerai. En attendant ... :sarcastic: 
  • Basilic et Pistou , 19 décembre 2012 19:38
    magellanQu'est-ce qu'il ne faut pas lire! Je rappelle gentiment à monsieur que la technologie utilisée dans les disques durs est FAITE pour permettre le mouvement. C'est d'ailleurs inscrit dans tous les cahiers des charges de conception des HDD. Oui, c'est mieux que ce soit parfaitement statique, mais tu m'expliqueras dans ce cas comment fonctionnent les HDD de portables qui, eux, morflent en étant stockés debout (sacoche), tournent dans des positions au-delà des 2.5", sont soumis aux vibrations dans le train et j'en passe. Est-ce qu'ils meurent plus vite? Allons bon!Non mais j'vous jure, les clichés sur les produits industriels...tiens pour le fun:En 1997, les têtes volaient à 25 nanomètres de la surface des plateaux ; en 2006, cette valeur est d’environ 10 nanomètres.On parle de nanomètres... ce qui sous-entend que les vibrations ELLES MEME de rotation du disque suffirait à les détruire selon ton raisonnement.EDIT:Et j'oubliais un petit détail croustillant. Les contraintes sont quasiment neutralisées par la vitesse énorme de rotation des plateaux, et la masse ridicule des têtes. Cela aurait un sens sur des masses importantes susceptibles de générer de l'inertie. Donc STOP les clichés douteux.


    Juste :jap: 

    Bon, on aura bien rigolé juste avant la fin du monde, hein ? C'est toujours ça de pris ! ;) 
  • magellan , 20 décembre 2012 18:58
    Boarf... ça m'a fait juste bien rire de lire des conneries de ce calibre.

    C'est marrant, mais quand tu as cité les HDD,, ça m'a rappelé mon premier PC IBM XT (oué oué...) en CGA avec un HDD de 20Mo récupéré je ne sais plus trop où. La vache, on changeait le code couleur du shell à la mimine, et le jeu était de faire noir sur fond noir pour se la jouer "magicien qui peut exécuter des trucs secrets" :rofl: 
    Ah, aussi, mon premier disque "externe": un 40Mo connecté en... ASCI (ATARI!) sur mon Atari ST.

    Souvenirs souvenirs:D 
  • Basilic et Pistou , 20 décembre 2012 20:13
    Ah oui, que de souvenirs zémus !!

    Mon premier PC à moi propre en personne, un Jasmin, assemblé par je sais plus qui et vendu chez Euromarché. 8088, 256ko de RAM, double lecteur de disquettes double face, carte CGA et écran Phillips monochrome ... vert, quoi ! :lol: 

    L'arrivée du DD a été une bénédiction, clairement. J'ai réussi à revendre le tout plus cher que ce que je l'avais acheté et je me suis offert un HP Vectra 286 à 12 MHz, matos de démo que j'avais cocooné, vu que j'étais commercial chez eux. Disque dur 40 Mo, 640 ko de RAM et carte EGA !! Le grand "bond" technologique !

    Voilà, fin de 3615 MyLife, sinon, on n'en sort plus, tellement j'ai changé de PC à moultes reprises !
Donnez votre avis