Accueil » Actualité » 12 000 suppressions de postes chez Intel, qui cherche encore la solution

12 000 suppressions de postes chez Intel, qui cherche encore la solution

Les milliers de licenciements d’Intel étaient prévisibles, après plusieurs années de difficultés. Le problème est que cette mesure est seulement un pansement sur une plaie qui n’est pas encore guérie.

Image 1 : 12 000 suppressions de postes chez Intel, qui cherche encore la solution

Intel vient d’annoncer qu’il allait procéder à une réduction de 12 000 postes, soit 11 % de ses effectifs, au travers de départs volontaires, involontaires et consolidations mondiales qui auront lieu jusqu’en 2017. Ce plan fait partie d’un programme de restructuration qui est censé permettre à la firme d’économiser 750 millions de dollars (659,91 millions d’euros) cette année et 1,4 milliard de dollars (1,23 milliard d’euros) par an d’ici la mi–2017. La restructuration coûtera 1,2 milliard de dollars (1,06 milliard d’euros) et sera rapportée dans les chiffres du deuxième trimestre de cette année.

Une mauvaise nouvelle prévisible

Les rumeurs qui parlaient de milliers de licenciements étaient donc justes. Ce n’est pas une surprise. Cela fait des années que nous expliquons que son activité PC est en déclin, que les évolutions du marché ont grignoté son coeur d’activité et qu’Intel dépend de plus en plus de ses autres divisions pour se maintenir. La firme se devait de régler le problème un jour ou l’autre. Le défi d’Intel est maintenant de réussir sa transition vers l’Internet des objets et les solutions mobiles ou embarqués. Or, il aura besoin de bien plus que cette restructuration pour y arriver.