Accueil » Actualité » 1500 à 2000 emplois menacés chez Bouygues Telecom

1500 à 2000 emplois menacés chez Bouygues Telecom

Image 1 : 1500 à 2000 emplois menacés chez Bouygues TelecomLe siège de BT à Issy-les-Moulineaux.

Le secteur des télécoms français n’a pas fini de digérer l’irruption de Free Mobile. Fragilisé par le 4e opérateur, Bouygues Telecom semble avoir joué son va-tout en tentant de racheter SFR. Battu par Numericable, Bouygues préparerait un plan social massif : rien moins que 1500, voire 2000 postes seraient supprimés, soit environ 20 % de l’effectif de l’opérateur.

L’information est relayée par nos confrères du Figaro qui citent des sources syndicales. Le grand responsable de ces départs serait Free mobile. En deux ans Bouygues a perdu environ 200 000 clients mobiles. Il a cependant connu un vrai succès sur le fixe, ajoutant près de 800 000 clients à son parc. Le bilan financier est globalement alarmant : le chiffre d’affaires a fondu de 5,741 milliards en 2011 à 4,7 milliards en 2013, le bénéfice net de 599 millions d’euros en 2011 à 11 millions d’euros en 2013. L’opérateur a même conclu 2012 sur la toute première perte de son histoire (- 14 millions d’euros).

Pour maintenir le navire à flot, une réduction des coûts est donc prévue. Après avoir exploré la mutualisation de son réseau mobile avec SFR pour partager les dépenses opérationnelles, Bouygues envisagerait donc de s’attaquer à la main d’oeuvre. Il choisirait aussi de déménager, abandonnant son siège flambant neuf d’Issy-les-Moulineaux pour des bureaux, tout aussi récents à Vélizy. Dernière piste : une réduction de ses investissements. 

Bouygues Telecom pourrait en dire plus jeudi, lors de la présentation des résultats du premier trimestre 2014, mais l’annonce du plan de licenciements n’interviendrait qu’après les élections européennes en fin de mois.