Keynote Apple : nous la suivons pour vous en direct !

Jobs AppleC’est dans une ambiance surchauffée que le keynote de ce soir a lieu. Le nombre de personnes dépassant largement le nombre de sièges disponibles dans le Moscone center de San Francisco. La foule restant en grande partie a l’extérieur laisse présager de grandes choses ce soir, explique le site Mactouch.

Ambiance, Ambiance

Côté ambiance, l’association écologiste GreenPeace semble s’être invitée à la fête histoire de mettre un peu d’ambiance pour le keynote du constructeur. Le keynote commence donc à 18 h 9 min. Tout le monde attend Steve Jobs, téléphones éteints. Steve Jobs entre en scène à 18 h 14 min.

Introduction

Dans son introduction, Steve précise que la transition vers Intel a été réalisée en 7 mois seulement (12 prévus) et que c’est quelque chose d’unique. Selon lui, ce jour est historique. Il remercie également les développeurs, qui ont porté les applications en Universal Binary (le format compatible PowerPC et Intel), suffisamment rapidement.

iTunes et iPod

Rien à dire, me direz-vous. Pourtant, Steve annonce pas moins de2 milliards de chansons vendues. Apple a vendu 1 milliard de chansons lors des dix derniers mois, soit environ 5 millions par jour ! Évidemment iPod est numéro un… dans le monde. iTunes en profite pour piquer la 4e place des vendeurs de musique en ligne à Amazon. Concernant les vidéos, ce sont 7,3 millions de vidéos qui ont été vendus en quatre mois. On nous annonce également l’arrivée de StarTreck et plus de 250 nouveaux films.

iTV ? non Apple TV

Steve parle maintenant de l’Apple TV, le nouveau nom de iTV. Il est vrai que l’iPod branché sur la TV rendait une qualité assez médiocre, avouons-le. Espérons que cette nouvelle machine permettra de faire mieux. Disque dur de 40Go, 50 heures d’enregistrement, le but est de permettre de profiter de sa télé à fond pour l’ensemble des médias disponibles.

iTV interface

Wi-Fi ’n’, Front-Row en 3D

Dotée d’une liaison sans Fil Wi-Fi 802.11 n, elle se synchronise automatiquement avec le Mac ou le PC (5 PC en streaming max). iTunes est bien évidemment de la partie, et est accessible. On ne s’étonnera pas de voir Intel dans le coeur de la machine. Côté graphique, on voit apparaître le nouveau front-row (en 3D), la résolution est de 720p, c’est-à-dire que l’on est en format HD-Ready. On peut vraiment profiter de l’ensemble de ses fichiers : vidéo, photos pour les diaporamas et musique bien entendu. Comme d’habitude, Steve annonce la disponibilité immédiate (en précommande) du produit sur AppleStore. Comme d’habitude, Apple va voir arriver 50 000 commandes dans les 24 heures… et comme d’habitude la disponibilité ne sera pas suffisante, ce qui explique peut-être la disponibilité en février.

L’iPhone enfin dévoilé

Steve Jobs présentant l'iPhoneSteve Jobs annonce un jour exceptionnel. Il attend depuis 2 ans pour nous le dire : un iPod 100% tactile qui devrait révolutionner le baladeur numérique. Sauf que celui-ci fait également navigateur Internet et… téléphone ! On ne s’y attendait pas, tiens. Allons, devinons ensemble son nom : iPhone. Linksys va se frotter les mains en déposant une plainte pour reprise du nom. Mais Jobs de continuer « Apple réinvente le téléphone ! ». Rien de moins. Le téléphone est GSM et EDGE, et utilise également les technologies Wi-Fi et BlueTooth. Steve nous a fait une démonstration de conférence à plusieurs. Le clavier tactile fait sensation pour les SMS.

5 ans d’avance selon Steve Jobs

Côté utilisation, il est digital, pas besoin de stylet, Steve recommande l’utilisation des doigts, tout simplement. Fans d’OS X, vous allez être gâtés ! En effet, le téléphone-iPod, bref l’iPhone, fonctionne sous OSX. Cette interface, révolutionnaire pour un téléphone, a été brevetée dans de nombreux pays. Si l’on en croit le grand gourou de la secte Apple, l’iPhone à 5 ans d’avance sur la concurrence directe. A une époque ou Microsoft lance son Zune dans la douleur.

8 Go, Appareil photo, OS X, le tout dans 11 mm

Côté mémoire, on est à 8 Go et l’interface est en 3D, avec la gestion CoverFlow comme sur iTunes. L’interface est vraiment très sympa, elle rappellera évidemment OSX aux utilisateurs de la pomme. Côté dimensions, il fait 11,6 mm d’épaisseur. L’arrière est en alu comme sur l’iPod, un appareil photo 2 Megapixels est disponible ainsi qu’un microphone (normal pour un téléphone). Coté autonomie on est à 5 heures de batterie le téléphone en marche et 16 heures pour la partie « iPod ».

Un phototransistor permettra de détecter la luminosité pour ajuster automatiquement celle de l’écran et un accéléromètre, probablement pour protéger les futures versions à disque dur. Côté « logiciel », on trouve la synchronisation des mails, le lancement d’applications, ou encore la connexion à iTunes. Apple sort enfin un player vidéo digne de ce nom.

Logo Safari

Comptes POP3 et IMAP, mails en HTML

Steve présente maintenant la gestion des photos. Impressionnant, l’interface est plus belle que sur les iPods, semble-t-il. Coté mail, la compatibilité est impressionnante : tous les comptes pop3 et imap. Il peut lire les mails en HTML et safari se lance sans problème. Yahoo fournira des comptes IMAP gratuits aux utilisateurs d’iPhone. Google maps s’invite dans la partie. Google et Yahoo s’immiscent dans la partie.

Éric Schmidt, le P.D.G. de Google est invité à monter sur la scène. On l’a vu, Google maps est désormais utilisable sur l’iPhone et on attend de sa part des annonces : il laisse présager un futur avec Wimax. Jerry Yang, représentant la société Yahoo fait également son apparition. On dirait que l’Internet américain entier s’allie à Apple pour ce lancement. Les deux compagnies annoncent avoir donné le meilleur d’elles pour le lancement de l’iPhone. Le secret avait bien été gardé. Jobs compare rapidement au Blackberry, qui évidemment, ne tient pas la comparaison si l’on en croit iPapy.

Les prix et les disponibilités

Il fallait s’en douter, les prix ne sont pas en reste. On pourra s’en procurer via son opérateur, moyennant la somme de 499 dollars pour la version 4Go et 599 dollars pour la version 8Go (avec un contrat téléphonique de 2 ans). Quant à la disponibilité, il faut compter le mois de juin pour les États-Unis. Pour une fois, un constructeur ne place pas l’Europe au dernier plan. En effet, s’il sera disponible en juin aux U.S.A., il sera vendu à la fin de l’année en Europe et seulement en 2008 en Asie. La pilule est dure à avaler tout de même : près d’un an d’attente. Certes, l’objet est beau, mais il est horriblement cher. Attendre 5 mois laissera le temps aux fans d’économiser la somme astronomique nécessaire à l’achat de l’iPhone… Apparement, Cingular serait opérateur (et vendeur !) exclusif aux États-Unis d’iPhone.

Remerciements

Steve Jobs fait un petit bilan des marchés attaqués : 200 millions de ventes d’ordinateur, 135 millions de baladeurs numériques, 94 millions d’appareils photo numériques, 26 millions de consoles et 10 millions de téléphones. Et de continuer : « nous essayerons d’en prendre 1% ». Puis Steve remercie le public et les développeurs Apple. Les gens applaudissent à tout rompre.