Intel Atom : le processeur économe

2 : Intel et la diminution de la consommation 3 : Atom Z500 et SCH (Poulsbo) 4 : Atom N200 et i945 5 : Atom : in-order et HyperThreading 6 : Atom : caches et FSB 7 : La gestion de la consommation : tests et théorie 8 : Atom contre Pentium E et Sempron 9 : Atom contre C7 et Celeron-M 10 : Overclocking et 3D 11 : Conclusion

Introduction

Logo Atom Depuis quelques mois, on entend parler d’un nouveau processeur Intel dédié aux MID (Mobile Internet Devices) et destiné à concurrencer les processeurs de type ARM. D’abord connus sous les noms Silverthorne et Diamondville, les processeurs de cette nouvelle gamme se nomment finalement Atom et elle réserve quelques surprises.

Des choix intéressants et étonnants

Les processeurs Atom sont étonnants à plus d’un titre : ces processeurs disposent de fonctions modernes (EM64T, SSSE3, etc.) greffées sur une architecture ancienne (c’est le premier x86 Intel In Order depuis le Pentium). La gestion de l’énergie et le coût de fabrication sont les deux impératifs qu’Intel semble avoir suivis, au détriment (et c’est annoncé) des performances. Alors certes, il ne faut pas s’attendre à un concurrent des Core 2 Duo, mais que vaut réellement l’Atom ? Nous allons le voir dans la suite. N’oublions pas que nous avions présenté la technologie il y a quelques mois, lors de l’annonce par Intel.

Le die du Silverthorne

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Intel et la diminution de la consommation
  3. Atom Z500 et SCH (Poulsbo)
  4. Atom N200 et i945
  5. Atom : in-order et HyperThreading
  6. Atom : caches et FSB
  7. La gestion de la consommation : tests et théorie
  8. Atom contre Pentium E et Sempron
  9. Atom contre C7 et Celeron-M
  10. Overclocking et 3D
  11. Conclusion