Intel Atom : le processeur économe

1 : Introduction 2 : Intel et la diminution de la consommation 3 : Atom Z500 et SCH (Poulsbo) 4 : Atom N200 et i945 5 : Atom : in-order et HyperThreading 6 : Atom : caches et FSB 7 : La gestion de la consommation : tests et théorie 8 : Atom contre Pentium E et Sempron 9 : Atom contre C7 et Celeron-M 11 : Conclusion

Overclocking et 3D

Enfin, nous avons essayé deux choses qui ne sont pas nécessairement intéressantes avec une plateforme Atom, mais qui vont plaire à certains : de la 3D et de l’overclocking.

3D Mark avec le GMA

Comme notre carte mère ne disposait pas d’un emplacement PCI-Express ou AGP (et que les cartes graphiques PCI ne courent pas les rues), nous nous sommes limités au GMA 950. Pour comparer, nous avons utilisé la carte mère Gigabyte, équipée du même chipset, avec le Pentium E 2160 cadencé à 1,6 GHz, comme l’Atom. Les deux machines ont donc utilisé un IGP identique (GMA 950 @ 400 MHz) et un CPU à la même fréquence (1,6 GHz). Les deux machines étaient équipées d’une seule barrette de DDR2-667.

Comme on le voit, sous 3D Mark 06, en 640 x 480 sans filtre, les performances sont faibles. Et on remarque surtout que le Pentium E reste nettement plus rapide que l’Atom, même quand on quitte les benchmarks synthétiques.

Attention, rappelons que les PC portables à base d’Atom utiliseront le i945GSE et que le GMA 950 de cette version n’est cadencé qu’à 133 MHz.

Overclocking d’Atom

La carte mère Mini-ITX de Gigabyte propose quelques options d’overclocking : le FSB peut être modifié, entre 100 et 700 MHz (sic). Sur notre modèle, dont le coefficient ne peut pas être modifié et est fixé à 12, la fréquence de base est de 133 MHz. Nous avons pu atteindre 1,8 GHz (12 x 150) de façon stable sans toucher aux réglages de la tension, et nous avons pu monter à 1,86 GHz (bus 153 MHz) en modifiant la tension du FSB dans le BIOS de la carte (+0,3 V sur le bus). Les performances augmentent de façon linéaire, mais la consommation aussi : on passe de 62 à 65 W entre 1,6 et 1,8 GHz et nous avons mesuré 67 W sur la plateforme une fois l’Atom overclocké à 1,86 GHz. Cette différence s’explique par l’augmentation de la tension du bus. Notons tout de même que l’augmentation de la consommation n’est pas du seul fait du CPU : le chipset est lui aussi overclocké.

Intel Atom @ 1,8 GHz

Pourquoi pas de HD ?

Pourquoi ne proposons-nous pas de tests de lecture HD ? D’une part parce que les machines équipées d’un processeur Atom ne sont pas faites pour ça. Intel cible les Nettop, des machines destinées à consulter des pages Internet, pas à lire un Blu-ray. D’autre part, nous avons essayé de lire un HD DVD, pour la forme, mais Power DVD n’accepte pas de se lancer sans une carte moderne capable de prendre en charge une partie de la décompression. Nous aurions pu tester des vidéos en « HD » comme les trailers disponibles sur Internet, mais plusieurs problèmes se posent : le lecteur logiciel utilisé fait varier les résultats et la qualité et la complexité de ces vidéos n’atteignent pas celles utilisées par les vidéos commerciales. Décompresser un flux 720p en DivX à quelques mégabits/s est une chose, une vidéo en H.264 à 36 mégabits/s sur un Blu-ray en est une autre.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Intel et la diminution de la consommation
  3. Atom Z500 et SCH (Poulsbo)
  4. Atom N200 et i945
  5. Atom : in-order et HyperThreading
  6. Atom : caches et FSB
  7. La gestion de la consommation : tests et théorie
  8. Atom contre Pentium E et Sempron
  9. Atom contre C7 et Celeron-M
  10. Overclocking et 3D
  11. Conclusion