Intel Atom : le processeur économe

1 : Introduction 2 : Intel et la diminution de la consommation 3 : Atom Z500 et SCH (Poulsbo) 4 : Atom N200 et i945 5 : Atom : in-order et HyperThreading 6 : Atom : caches et FSB 7 : La gestion de la consommation : tests et théorie 8 : Atom contre Pentium E et Sempron 10 : Overclocking et 3D 11 : Conclusion

Atom contre C7 et Celeron-M

Nous avons aussi décidé de comparer notre plateforme Atom à deux autres systèmes qui pourraient être mis face la carte mère Mini-ITX dont nous disposons. Le premier est la carte mère Via PC3500G, que nous avons testé récemment, le second est un processeur d’entrée de gamme parfois présent dans les ultraportables, un Celeron-M (Dothan).

Face au C7

La carte mère Via PC3500G est une carte micro-ATX équipée d’un chipset CN896 couplé à un C7 cadencé à 1,5 GHz. Pour le test, nous avons descendu la fréquence de l’Atom à la même fréquence que le C7 (12 x 125 MHz, soit 1,5 GHz). La mémoire et le disque dur sont restés les mêmes, tout comme le système d’exploitation.

Sur Cinebench R10, comme on le voit, l’Atom est plus rapide que le C7, mais pas de beaucoup, du moins quand on n’utilise qu’un seul thread. Par contre, l’HyperThreading de l’Atom lui permet d’améliorer ses performances de façon impressionnante.

Sur PC Mark 05, on remarque que la plateforme Atom, même à fréquence identique, est plus rapide que la plateforme C7. Il y a plusieurs raisons : PC Mark 05 est multithreadé, comme beaucoup de programmes actuels, et l’HyperThreading de l’Atom est donc un avantage. De plus, le chipset d’Intel est nettement plus rapide (ou plutôt un peu moins lent) que celui de Via.

Enfin, nous avons mesuré la consommation des deux plateformes : surprise, grâce à un chipset qui consomme peu, la plateforme Via est plus économe que la plateforme Intel. En idle, la PC3500G est à 49 W alors que la GA-GC230D est à 59 W. Par contre, on remarque qu’en utilisation l’Atom ne monte que de 3 W alors que la plateforme Via consomme 10 W de plus (mais reste en dessous). Notons que ces valeurs sont celles mesurées à la prise, sans prendre en compte les pertes de l’alimentation (qui a un rendement de 80 % environ).

Face au Celeron-M

Pour comparer au Celeron-M, nous avons utilisé un PC portable équipé d’un modèle basé sur le core Dothan. Nous n’avons pas effectué de tests PC Mark car la machine étant très différente, les tests auraient été faussés. Comme dans le cas du C7, l’Atom a été underclocké à la même fréquence que le Celeron-M (ici 1,3 GHz).

Sur un test synthétique comme Cinébench R10, on remarque que le Celeron est environ deux fois plus performant à fréquence identique. Malgré tout, l’HyperThreading permet à l’Atom de regagner quelques points.

En pratique, ces quelques tests montrent que l’Atom se situe entre le C7 et le Celeron-M à fréquence identique. Sachant que ces deux processeurs se retrouvent dans les NetBook (le C7 avec des fréquences proches de l’Atom et le Celeron-M avec des fréquences nettement plus faibles), on peut en déduire que les machines à base d’Atom auront des performances globalement identiques à celles des appareils actuels.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Intel et la diminution de la consommation
  3. Atom Z500 et SCH (Poulsbo)
  4. Atom N200 et i945
  5. Atom : in-order et HyperThreading
  6. Atom : caches et FSB
  7. La gestion de la consommation : tests et théorie
  8. Atom contre Pentium E et Sempron
  9. Atom contre C7 et Celeron-M
  10. Overclocking et 3D
  11. Conclusion