Les jeux VS la réalité, deuxième partie : le cinéma est-il un bon exemple ?

1 : Introduction 2 : Et l’eau fut 3 : Encore plus d’eau 5 : Des cartes photo-réalistes ? 6 : Monstres 7 : Explosions 8 : Les cieux et l’enfer 9 : Neige et pluie 10 : Effets physiques 11 : Brouillard, fumée 12 : Effets spéciaux cinématographiques 13 : L’apport du Shader 14 : Les éléments 15 : Quelles sont les perspectives d’évolution ?

Reflets sur l’eau

Les reflets sur l’eau ne sont pas systématiquement nécessaires, une surface agitée ou bien un voile de brume sont souvent suffisants. La mer est très clame dans Splinter Cell, un peu plus de mouvement aurait réduit les réflexions et rendu la surface de l’eau plus naturelle. Les marais de Stalker : Clear Sky aurait quant à eux gagné en réalisme avec un léger brouillard. Outre le fait que les reflets sur l’eau ne sont pas toujours nécessaires, il est possible que la présence d’une légère brume soulage un peu la carte graphique.

DirectX 10 permet d’améliorer le rendu de l’eau ainsi que les effets de lumière en surface dans les jeux récents, même si Mass Effect est, comme vous nous l’avez fait remarquer, un bon contre exemple puisqu’en DirectX 9. Les éclairages améliorés permettent de meilleures réflexions qui sont pour le moins impressionnantes, de même que la structure des vagues semble bien plus réaliste.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Et l’eau fut
  3. Encore plus d’eau
  4. Reflets sur l’eau
  5. Des cartes photo-réalistes ?
  6. Monstres
  7. Explosions
  8. Les cieux et l’enfer
  9. Neige et pluie
  10. Effets physiques
  11. Brouillard, fumée
  12. Effets spéciaux cinématographiques
  13. L’apport du Shader
  14. Les éléments
  15. Quelles sont les perspectives d’évolution ?