Tom’s Overdrive : la France première des qualifications

2 : De la méthode 3 : Des bugs 4 : Du matériel solide 5 : Du temps 6 : De l'ambiance 7 : De la débrouillardise 8 : Au final, de beaux scores 9 : Vidéo, vivement la finale

Les ingrédients d’un week-end geek

Le ranger : 450 litres d'azote sous pressionCe week-end a eu lieu une des dernières phases préparatoires de notre concours mondial d’overclocking : 5 équipes françaises se sont affrontées dans nos locaux, pour savoir qui ira défendre les couleurs de la France lors de la finale mondiale qui aura lieu dans moins de deux semaines et opposera les USA, l’Allemagne, Taïwan, l’Italie et la France. Samedi matin ce sont rien moins que 10 passionnés d’overclocking qui sont venus frapper à la porte de nos locaux. Jmax, Westyle, Marmott, Florian, Boblemagnifique, Redratmad, Drazendead, Joker, Thor, Adia, tous vous sont déjà familiers puisque nous vous les avions présenté dans un récent article Tom’s Overdrive : et les participants sont….

Ils étaient venus, ils étaient tous là… et pouvaient donc tous s’affronter à coup de scores SuperPi 1M, Aquamark 3 et wPrime 1024M. Nous sommes ressortis du week-end ravis, les concurrents aussi (en tout cas c’est ce qu’ils nous ont dit, mais peut-être ne nous ont-ils pas tout avoué). Retour sur les ingrédients indispensables d’un week-end übergeek.

Sommaire :

  1. Les ingrédients d'un week-end geek
  2. De la méthode
  3. Des bugs
  4. Du matériel solide
  5. Du temps
  6. De l'ambiance
  7. De la débrouillardise
  8. Au final, de beaux scores
  9. Vidéo, vivement la finale