Core i5 et i7 Lynnfield, le coup de maître d’Intel

1 : Introduction 2 : Un nom c'est quoi ? 3 : Socket LGA1156 : contrôleurs mémoire et PCI Express intégrés 4 : Turbo Boost d'Intel : la potion magique du Lynnfield 5 : Hyper-Threading : le plus du Core i7 6 : Contrôleur mémoire : un canal en moins, ça fait mal ? 7 : P55 : le chipset perd ses prérogatives 8 : Windows 7 : Microsoft écoute Intel, enfin 9 : Configuration de test et benchmarks 10 : Benchmarks synthétiques 11 : Aplications multimedias 12 : Applications bureautiques 14 : Conclusion

Consommation

La très faible consommation des Core i5 et i7 saute aux yeux. Au repos, les deux Lynnfield descendent environ 20 W en dessous du niveau du Core 2 Quad Q9550S. Rappelons que ce CPU offre des performances identiques au Core 2 Q9550, mais pour un TDP de 65 W seulement  (contre 95 W pour le Q9550 non S). Le fait que les Lynnfield demandent encore mois d’énergie au repos que cette puce déjà optimisée pour une faible consommation est donc particulièrement remarquable. La même remarque vaut pour le Phenom II X4 965, qui consomme lui aussi moins que le Core 2 Quad, au repos.

Lançons le test Smal FFT de Prime 95 en même que le Burn-In test de FurMark, et les consommations sautent au plafond. Le Q9550S prend alors la première place, et montre tout son intérêt. Mais les deux Lynnfield décrochent les deuxième et troisième places, et confirment leur excellence. Le Phenom II X4 965 termine quatrième, suivi du Core 2 Extreme puis du Core i7 920 avec son TDP de 130 W et son chipset X58 gourmand.

Il y a toujours un écart entre les valeurs de TDP et les consommations réelles. Cependant, ici, les TDP et nos mesures se recoupent. Le Core 2 Quad a un TDP 30 W inférieur aux Lynnfield. Si l’on soustrait les watts absorbés par le northbridge, on retrouve l’écart mesuré ici. De même, si l’on se rappelle des 22 W demandés par le chipset X58, et du TDP de 130 W du Core i7 Bloomfield, il n’est pas surprenant que cette combinaison ferme la marche.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Un nom c'est quoi ?
  3. Socket LGA1156 : contrôleurs mémoire et PCI Express intégrés
  4. Turbo Boost d'Intel : la potion magique du Lynnfield
  5. Hyper-Threading : le plus du Core i7
  6. Contrôleur mémoire : un canal en moins, ça fait mal ?
  7. P55 : le chipset perd ses prérogatives
  8. Windows 7 : Microsoft écoute Intel, enfin
  9. Configuration de test et benchmarks
  10. Benchmarks synthétiques
  11. Aplications multimedias
  12. Applications bureautiques
  13. Consommation
  14. Conclusion