Core i5 et i7 Lynnfield, le coup de maître d’Intel

1 : Introduction 2 : Un nom c'est quoi ? 3 : Socket LGA1156 : contrôleurs mémoire et PCI Express intégrés 4 : Turbo Boost d'Intel : la potion magique du Lynnfield 6 : Contrôleur mémoire : un canal en moins, ça fait mal ? 7 : P55 : le chipset perd ses prérogatives 8 : Windows 7 : Microsoft écoute Intel, enfin 9 : Configuration de test et benchmarks 10 : Benchmarks synthétiques 11 : Aplications multimedias 12 : Applications bureautiques 13 : Consommation 14 : Conclusion

Hyper-Threading : le plus du Core i7

Nous avons donc maintenant des Core i7-800 sur LGA 1156 et des Core i7-900 sur LGA 1366. Déroutant, n’est-ce pas. Mais insistons sur le fait qu’un i7 est un i7 car il est équipé de la technologie Hyper-Threading. Évidemment, Intel utilise également la fréquence d’horloge comme un facteur de différenciation, et au moins en théorie, vous devriez obtenir un Turbo Boost plus efficace sur un processeur i7-800 que sur un i5.

Comme vous le savez probablement déjà, l’Hyper-Threading est le nom Intel pour une technologie d’exécution simultanée de plusieurs threads (Simultaneous MultiThreading). Elle permet de faire en sorte que chaque coeur physique soit reconnu comme deux cœurs logiques par le système d’exploitation. Ainsi, lorsque vous ouvrez le gestionnaire des tâches sur une machine équipée d’un processeur Nehalem avec la technologie Hyper-Threading activé, vous pouvez voir huit threads. Cela ne signifie cependant pas que vous avez tout à coup l’équivalent d’un processeur à huit coeurs. Intel copie certaines ressources sur chaque coeur physique afin de rendre la technologie disponible. Il est préférable de considérer l’Hyper-Threading comme permettant aux multicoeurs des processeurs comme les i7 d’être mieux employés dans les charges de travail parallélisées.

Nous savons que MainConcept Reference, par exemple, est bien parallélisé. En activant simplement l’Hyper-Threading, le temps nécessaire au transcodage de notre vidéo de test chute de 1 min 48 s à 1 min 26 s.

De même, la dernière version de l’antivirus d’AVG réalise un gain énorme grâce à la technologie Hyper-Threading (24 % plus rapide). Les environnements moins optimisés ou simplement multitâches donneront des résultats moins prononcés, mais vous auriez raison d’au moins envisager de vous procurer un Core i7 si vous êtes en mesure de bénéficier de l’Hyper-Threading.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Un nom c'est quoi ?
  3. Socket LGA1156 : contrôleurs mémoire et PCI Express intégrés
  4. Turbo Boost d'Intel : la potion magique du Lynnfield
  5. Hyper-Threading : le plus du Core i7
  6. Contrôleur mémoire : un canal en moins, ça fait mal ?
  7. P55 : le chipset perd ses prérogatives
  8. Windows 7 : Microsoft écoute Intel, enfin
  9. Configuration de test et benchmarks
  10. Benchmarks synthétiques
  11. Aplications multimedias
  12. Applications bureautiques
  13. Consommation
  14. Conclusion