Quand le Mac dit bonjour à l’écologie

Guillaume Gete

Passionné du Mac depuis quinze ans, Guillaume Gete travaille comme consultant indépendant spécialisé sur l’intégration des produits Apple en entreprise. Également formateur certifié Apple, auteur de Leopard Efficace et Snow Leopard Efficace (à paraître) aux éditions Eyrolles, il propose des conseils, astuces, et avis autour de l’univers Apple sur son blog Serial Serveur (http://www.gete.net/blog).

En mai 2007, sous la pression insistante de Greenpeace, Steve Jobs publiait une lettre (« A greener Apple ») dans laquelle il expliquait les objectifs d’Apple en terme d’environnement. Et force est de constater que les résultats sont très concrets : de la conception des produits à leur utilisation, plus rien n’est laissé au hasard. Il est même un point sur lequel Apple s’est faite plus discrète : l’amélioration de la consommation d’énergie de ses produits via des mises à jour… logicielles ! Voici par exemple comment votre Mac peut devenir encore plus écologique grâce à Mac OS X 10.6 et une vieille technologie intitulée Bonjour.

Bonjour (parfois connu sous son nom technique mDNS) a été créée dans les laboratoires de Cupertino  il y a une dizaine d’années et intégrée au système à partir de Mac OS X 10.2, avec pour objectif de rendre TCP/IP simple d’emploi. Car par défaut, le protocole roi d’Internet n’affiche pas grand chose : c’est à vous de connaître par exemple l’adresse IP d’un périphérique pour vous y connecter… Mais grâce à Bonjour, on peut par exemple brancher une imprimante sur le réseau et la « voir » avec un nom compréhensible pour imprimer dessus, sans configuration préalable. Bonjour est utilisé massivement par Mac OS X pour détecter des services réseau ou des périphériques comme les bornes Wi-fi Airport.

Et c’est justement ces fameuses bornes Airport qui sont mises à profit de façon inédite dans Mac OS X 10.6 alias Snow Leopard, le dernier système d’Apple. Une fois ce dernier installé, votre Mac est capable de « s’enregistrer » auprès de la borne avant de se mettre en veille, et continue d’être visible sur le réseau, la borne Airport continuant de diffuser sa présence après sa mise en veille. Les autres ordinateurs du réseau peuvent alors voir le Mac, et celui-ci sera réveillé au besoin par la borne Airport, grâce à l’envoi par cette dernière sur le réseau d’un « paquet magique » (une fonction appelée aussi « Wake On LAN »).

Il y a peu, il aurait fallu que le Mac soit relié à la borne via Ethernet pour être réveillé, les paquets magiques ne fonctionnant que sur le réseau Ethernet. Mais Apple a également apporté une subtile amélioration sur les nouveaux modèles de Mac sortis depuis un an : le mode Wake on Wireless permet aussi de réveiller un Mac à distance, si celui-ci est connecté à la borne via Wi-Fi.

Mieux encore : si vous disposez d’un compte MobileMe (le service de stockage et de synchronisation d’informations en ligne payant proposé par Apple), vous pouvez enregistrer vos Mac sur Internet grâce à une fonction intitulée « Accès à mon Mac », et y avoir accès à distance sans même lancer un quelconque service VPN. Ainsi, de votre hôtel, votre Mac distant demeure visible directement dans la barre latérale, comme connecté sur votre réseau local…

En combinant ces technologies, vous pouvez donc disposer de votre Mac de bureau contenant vos données à distance, tout en ayant la conscience (un peu plus) tranquille quand à sa consommation d’énergie. C’est ici un bel exemple de la force de l’intégration du logiciel et du matériel au sein du Mac. Grâce à Bonjour, le réseau est simple d’emploi, et même écologique… Un exemple que d’autres constructeurs pourraient même suivre dans le futur, l’ensemble du projet mDNSResponder sur lequel est basé Bonjour étant distribué en Open Source et Bonjour étant déjà porté sous Windows par Apple…