ION 2 : un GPU G218 en PCIe 1x

On parle de plus en plus de la « plateforme » ION 2 de NVIDIA. Et les rumeurs semblent se confirmer : d’un chipset dans la première version, on va passer à une simple carte graphique dans la seconde version.

Une carte basée sur le G218

ION 2 serait donc une carte basée sur une puce G218, alias GeForce 210 (et 310). Contrairement aux premières rumeurs, on garderait donc le même nombre de processeurs de flux : 16. Gravée en 40 nm et compatible DirectX 10.1, la puce est cadencée (dans sa version classique) à 589 MHz (450 MHz sur ION) et devrait donc utiliser de la mémoire dédiée. L’architecture de la dernière version de l’Atom (Pine Trail) n’étant pas adaptée aux cartes graphiques externes, NVIDIA devrait interfacer sa puce en PCI-Express 1x, ce qui risque de poser des problèmes : les 250 Mo/s de la norme sont bien trop faibles pour une carte graphique. Rappelons que les nouveaux Atom intègrent le GPU (GMA) et le contrôleur mémoire dans le CPU et que les E/S sont gérées par un southbridge (NM10) qui prend en charge le PCI-Express. Petit problème, il ne gère que 4 lignes, et il y en a au moins une d’utilisée par la puce Wi-Fi. Selon la rumeur, NVIDIA utiliserait une astuce pour optimiser la bande passante (overclocker le PCI-Express ? Aggérger des lignes ?) mais l’ensemble reste trop faible pour un GPU et rend l’utilisation de mémoire partagée (possible en PCI-Express) sans intérêt.

Un problème de consommation et de licence

Enfin, la consommation resterait élevée : la puce consomme environ 12 W en utilisation et 4 à 5 W en veille, sans compter la mémoire (entre 4 et 5 W). On est donc, dans les faits, au niveau de la première plateforme. Sauf que cette dernière remplaçait le chipset Intel. Dans la pratique, un ION consomme 12 W (chipset) + 2,5 W (CPU), un hypothétique ION 2 atteint 12 W (GPU) + 4 W (mémoire) + 5,5 W (CPU) + 1,5 W (environ) pour le chipset, soit nettement plus (20 à 23 W). De plus, même si NVIDIA obtenait une licence pour le DMI (l’interface entre le chipset et le CPU), la donne ne serait pas meilleure : ce bus est limité à 1 Go/s (c’est, en théorie, un bus PCI-Express 4x), ce qui reste trop peu pour un GPU correct.

De plus, la rumeur indique que NVIDIA pourrait vendre l’ION 2 comme un « chipset », ce qui serait un abus de langage assez important, la puce étant dans les faits une simple carte graphique.