[L’oeil des experts] La tablette Apple, future Gazette du Sorcier ?

Guillaume Gete

Passionné du Mac depuis quinze ans, Guillaume Gete travaille comme consultant indépendant spécialisé sur l’intégration des produits Apple en entreprise. Également formateur certifié Apple, auteur de Leopard Efficace et Snow Leopard Efficace (à paraître) aux éditions Eyrolles, il propose des conseils, astuces, et avis autour de l’univers Apple sur son blog Serial Serveur (http://www.gete.net/blog).

Si vous ne connaissez pas la Gazette du Sorcier, c’est probablement que vous n’avez pas encore lu Harry Potter (honte à vous !). Ce journal qui fait partie du riche univers de J.K. Rowling a une particularité remarquable : il est en permanence animé, ses titres changent en temps réel avec l’actualité, une certaine interactivité avec le lecteur… Et tout d’un coup, en regardant le dernier film tiré du sixième livre il y a quelques jours, j’ai eu comme un flash… Et si c’était ça, la fameuse tablette Apple ?

Idée folle ? Pourtant, à y regarder de plus près, cette fameuse tablette devrait, pour avoir un véritable intérêt, être plus qu’un iPhone ou un iPod, et également se concevoir comme une extension de l’ordinateur. Mais elle pourrait aussi être un redoutable concurrent du Kindle d’Amazon ou des e-Books qui fleurissent dans les boutiques. Et Apple dispose déjà avec l’iTunes Store d’une arme de guerre redoutable pour télécharger des contenus multimédia : diffuser des livres numériques, même protégés par DRM (grrrrr), serait assez trivial.

Cependant, le vrai combat reste celui de la presse, qui a abordé encore moins efficacement que le monde de la musique ou de la vidéo son évolution vers Internet. Entre complémentarité et concurrence, modèle payant ou financé par la publicité, les sites des journaux et magazines ont du mal à trouver leur rentabilité…

Quel lien avec la tablette Apple ? Et bien, celle-ci dispose déjà d’un système de distribution et de micro-paiement efficace, avec l’iTunes Store et l’App Store. Elle dispose de Webkit, grâce auquel le monde du HTML s’anime, avec le HTML 5, ou encore du moteur Javascript le plus rapide du marché. Et elle a Steve Jobs, l’homme qui a su convaincre les majors de la musique d’adopter un format unique, celles du cinéma à faire front commun pour la location de films ou séries, qui a convaincu AT&T de devenir son partenaire exclusif sans jamais montrer son téléphone, et qui pourrait très bien se présenter demain comme le sauveur de l’industrie de la presse avec sa tablette.

Car imaginons maintenant un format comme iTunes LP, utilisé pour recréer les « bonus » des albums au sein d’iTunes, mais adapté cette fois-ci au contenu des journaux ou magazines. Imaginons que la tablette soit assez grande pour lire n’importe quelle revue de façon confortable, et qu’elle permette de les télécharger en quelques pressions du doigt. Et imaginons que le contenu de ces journaux numériques ne soit plus figé, mais vivant, que l’on puisse facilement le partager, l’annoter avec d’autres possesseurs de tablettes. Que les contenus multimédia soient diffusés au sein même du journal. Bref, que le journal devienne vraiment « vivant ». Que la notion de « page » même disparaisse !

Envie de télécharger une BD ? Hop, l’iTunes Book Store vous propose une sélection de comics ou de mangas à se mettre sous la dent. Pourquoi pas avec bonus ? Après tout, pourquoi réserver cette primeur au DVD ? Car le livre numérique pourrait aussi être une clé pour accéder à des contenus supplémentaires, chose irréalisable avec le livre physique.

Apple a entre ses mains tous les outils pour créer la tablette de nos rêves, un vrai outil polyvalent, s’appuyant sur les technologies du Web pour créer des contenus riches. Mais pour se vendre, elle aura besoin d’une « killer app ». Pour l’iPod, ce fut iTunes. Pour l’iPhone, ce fut Safari Mobile puis l’App Store. Pour la tablette, le livre et la revue numérique pourraient bien être le nouveau cheval de Troie d’Apple… Et vivement qu’on puisse y lire la Gazette des Sorciers !