Freescale diminue la consommation des Atom

GMA 600 ?

Dans l’Atom Z600, la puce graphique est un GMA 600, une puce PowerVR SGX 535 intégrée par Intel et cadencée à une fréquence plus élevée que dans les autres implémentations : 400 MHz contre 200 MHz.

Freescale propose une puce de gestion destinée aux récents Atom de la série Z6xx, les Atom pour smartphones. Expliquons : la plateforme en question utilise un processeur Atom intégrant un northbridge, dérivé du Poulsbo et utilisant une partie graphique PowerVR, et un chipset (en l’occurrence un southbridge), le MP20. En plus de ces deux puces, Intel a ajouté une puce, le MSIC (Mixed Signal IC), qui est produite par des constructeurs tiers, dont Freescale, mais aussi NEC et Maxim.

L’idée est simple : gérer la consommation des différents composants de façon très complète, un peu dans l’idée de la puce de gestion intégrée dans Nehalem. Toute la gestion des tensions, des différents états du processeur, l’alimentation des ports USB, etc. sont gérés par cette puce. De même, la gestion de la fréquence du processeur, laissé à ce dernier en temps normal (et lié au TDP) est ici laissé à l’OS et à la puce MSIC, tout comme la gestion du Power Gating, qui permet de laisser certaines zones du CPU à l’arrêt. En pratique, la consommation d’une plateforme Z600 — tout du moins en veille — est environ 50 moins élevée que la consommation d’une plateforme Z500, déjà économe.

En pratique, la puce de Freescale est gravée en 130 nm et la société explique que on implémentation est bien évidemment la meilleure, mais NEC et Maxim devrait annoncer la même chose.