Free bride-t-il les connexions sur la vidéo en ligne ?

Mauvaise nouvelle, il semblerait (dixit des utilisateurs) que Free bride ses connexions. En effet, il est impossible de charger des vidéos sur YouTube ou de télécharger des fichiers à pleine vitesse sur certains sites (Megaupload, etc.). Selon les premiers retours, les vidéos en lignes sont touchées, avec l’impossibilité d’augmenter la qualité de l’image sans obtenir des saccades (ou attendre la fin du chargement), ce qui limite dans la pratique au 360p. De même, les personnes utilisant Megauplaod et autres sites de téléchargement direct se voient limitées à 50 ko/s environ.

On ne connaît pas exactement la raison de la limitation (ni même si elle est délibérée ou accidentelle) mais on peut évidemment supposer que la bande passante est au coeur du problème. Prenons l’exemple des sites de « catch up TV » : un utilisateur qui regarde une émission sur M6 Replay a besoin d’une bande passante élevée, entre les serveurs de M6 et les points de peering de Free, et ensuite entre l’entrée du réseau de Free et sa Freebox. Si Free bride le lien et « oblige » l’utilisateur à utiliser son propre service, Free est évidemment gagnant : la vidéo est chargée une seule fois entre les serveurs de M6 et ceux de Free et la société n’utilise ensuite que ses propres tuyaux, qui ne coûtent virtuellement rien (ou tout du moins, ont un coût d’utilisation bien plus faible que le lien de peering). Et quand plusieurs centaines de milliers de personnes regardent la même chose, les coûts explosent rapidement…

Reste à connaître la réaction de Free sur cette affaire.