Les antivirus ralentissent-ils nos systèmes ?

Si la présence d’un antivirus sur tout ordinateur connecté à Internet demeure le plus souvent vivement conseillée, il restait à en évaluer l’impact sur les performances et l’éventuel ralentissement des applications courantes. Avec une surprise à la clef !

1 : Introduction 2 : Configuration du test 3 : Sandra CPU, TMPGEnc, Crysis 4 : Accès fichiers 5 : Performances applicatives 6 : Temps de réponse 8 : Conclusion

Plus de cores, meilleures sont les performances ?

Après avoir fait la part belle aux logiciels et constaté que la plupart des programmes n’étaient pas significativement impactés par la présence des logiciels de sécurité, voyons ce qu’il en est niveau matériel : le constat que l’on a commencé à faire sur un processeur dual core sera-t-il le même avec un ou quatre cores actifs ?

Nous nous attendons bien sûr à ce que les performances brutes baissent avec les programmes multithread, de même que les logiciels de sécurité devraient avoir de l’effet sur un processeur monocore. Nous reprenons donc l’intégralité des benchmarks avec les trois différentes configurations CPU ainsi que trois cas de figure pour les logiciels de sécurité : aucun, AVG Antivirus et AVG Internet Security 9.

Si le nombre de cores actifs peut clairement influencer les résultats bruts, on peut constater que le premier lancement de pages Web est le seul exercice dans lequel un processeur monocore associé à un logiciel de sécurité se montre sous-performant. C’est un résultat assez surprenant dans la mesure où l’on s’attendait à ce que les deux produits d’AVG sachent gérer les threads. Notre suite de tests ne donne peut être pas la chance à ces logiciels de vraiment se distinguer sur cette question, mais les résultats n’en sont pas moins intéressants pour autant.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Configuration du test
  3. Sandra CPU, TMPGEnc, Crysis
  4. Accès fichiers
  5. Performances applicatives
  6. Temps de réponse
  7. Plus de cores, meilleures sont les performances ?
  8. Conclusion