Le Nabaztag, c’est fini et en open-source

Le Nabaztag, objet emblématique d’une génération geek, va mourir. En effet, Mindscape — qui avait racheté les actifs de Violet il y a environ 2 ans — vient d’annoncer que les serveurs des Nabaztag allaient fermer d’ici la fin du mois. Le Karotz, le Nabaztag V3 développé par Mindscape, devrait continuer sa vie encore quelques mois, si la société — en redressement judiciaire — continue à vivre.

Pour faire passer la pilule, Mindscape a annoncé que le code source des serveurs, des lapins et du site Internet allait être libéré. Mais ce n’est pas une bonne nouvelle : d’une part, une partie du code ne peut pas être libéré, la synthèse vocale est par exemple sous licence, d’autre part, le code n’est pas destiné à la base à être distribué. Un des problèmes de Mindscape, c’est que la maintenance est compliquée, avec par exemple un déménagement de serveurs qui a posé des problèmes il y a quelques mois.

Globalement, on risque de voir quelques irréductibles (dont votre serviteur) monter des serveurs privés, mais les Nabaztag risquent de disparaître en quelques mois. Notons que Mindscape propose aux possesseurs de Nabaztag de les remplacer par un Karotz pour 80 €.