Test AMD Bulldozer : FX-8150

2 : Carte-mère : AM3+ obligatoire 3 : Architecture Bulldozer : le concept 4 : Détails de l’architecture (1) 5 : Détails de l’architecture (2) 6 : Performances par core 7 : Gestion de la consommation 8 : Le Turbo Core remanié 9 : Feuille de route AMD 2011-2014 10 : AMD Zambezi, Valencia et Interlagos 11 : Configuration de test et benchmarks 12 : Résultats : PCMark 7 13 : Résultats : 3DMark 11 14 : Résultats : Sandra 2011 15 : Résultats : création de contenu 16 : Résultats : bureautique 17 : Résultats : encodage 18 : Résultats : Crysis 2 19 : Résultats : F1 2011 20 : Résultats : World of Warcraft: Cataclysm 21 : Overclocking (refroidissement par air) 22 : Consommation 23 : Premier aperçu de Bulldozer sous Windows 8 24 : Conclusion

Introduction

De combien de cores a-t-on réellement besoin ? Deux ? Quatre ? Six ? La réponse, comme souvent, dépend de ce que l’on fait de son ordinateur. D’après notre expérience, la plupart des jeux tournent mieux sur une machine en possédant au moins trois. Bon nombre de logiciels de retouche vidéo sont capables de gérer tous les cores disponibles. À l’inverse, les logiciels de bureautique ont plutôt tendance à ne pas profiter du tout du parallélisme.

Nous l’affirmons depuis toujours : un bon ordinateur est un ordinateur équilibré ; c’est en effet cet équilibre qui permet d’éviter les goulots d’étranglement. Aujourd’hui, AMD, fabricant de processeurs et de cartes graphiques, semble vouloir faire passer le même message.

Lorsque les diapositives marketing d’une société devant présenter son nouveau processeur haut de gamme pour ordinateur de bureau font la part belle aux machines à bas prix, on peut en toute légitimité s’attendre à… un processeur pour machines à bas prix. Sans vouloir trop en dévoiler, les amateurs de performances qui espéraient voir l’architecture Bulldozer d’AMD mettre la pâtée aux Intel Sandy Bridge et faire concurrence aux Sandy Bridge-E vont devoir revoir leurs attentes à la baisse : la société vise en effet plutôt un marché en pleine effervescence en ce moment, celui des utilisateurs cherchant à payer moins pour leur matériel que par le passé.

Mais après tout, où est le problème ? Les Sandy Bridge ont montré aux power users qu’il n’était plus nécessaire de prendre un processeur à 500 € pour obtenir des performances dignes de ce nom : pour 200 € à peine, on a aujourd’hui une puce déverrouillée capable de fonctionner de manière stable à 4,5 GHz et d’atomiser les Intel Gulftown Extreme Edition dans bon nombre de tests, y compris dans les jeux. Si AMD parvient à nous offrir un meilleur rapport performances/prix sur ce marché, ce n’est pas nous qui nous en plaindrons… ni personne d’autre, d’ailleurs.

La gamme AMD FX

Sur papier au moins, la gamme de processeurs qu’AMD compte lancer prochainement nous paraît complète et concurrentielle. Elle comporte sept modèles différents allant, par ordre décroissant de puissance, du FX-8150 au FX-4100. Tous sont de la famille Zambezi, gravés en 32 nm par GlobalFoundries et composés d’environ deux milliards de transistors. Leur die fait 315 mm², soit moins que les Thuban (346 mm³), mais plus que les Deneb (258 mm²) ; les Sandy Bridge d’Intel, à titre de comparaison, font 216 mm².

Modèle
Fréq. de base
Fréq. Turbo Core
Fréq. Turbo Core max.
TDP
Cores
Cache L2 total
Cache L3 partagé
Fréq. northbridge
FX-8150
3,6 GHz
3,9 GHz
4,2 GHz
125 watts8
8 Mo
8 Mo
2,2 GHz
FX-8120
3,1 GHz
3,4 GHz
4,0 GHz
125 / 95 watts8
8 Mo
8 Mo2,2 GHz
FX-8100
2,8 GHz
3,1 GHz
3,7 GHz
95 watts8
8 Mo
8 Mo2,0 GHz
FX-6100
3,3 GHz
3,6 GHz
3,9 GHz
95 watts6
6 Mo
8 Mo2,0 GHz
FX-4170
4,2 GHz

4,3 GHz
125 watts4
4 Mo
8 Mo2,2 GHz
FX-B4150
3,8 GHz
3,9 GHz
4,0 GHz
95 watts4
4 Mo
8 Mo2,2 GHz
FX-4100
3,6 GHz
3,7 GHz
3,8 GHz
95 watts4
4 Mo
8 Mo2,0 GHz

La manière la plus simple d’analyser cette gamme est de la diviser en fonction du nombre de cores : quatre, six ou huit (c’est-à-dire, comme nous allons le voir plus tard, deux, trois ou quatre modules Bulldozer). Le numéro de chaque modèle nous aide d’ailleurs à faire cette même différenciation : les FX-8xxx contiennent huit cores, les FX-6xxx six et les FX-4xxx quatre.

Les trois chiffres qui suivent indiquent de manière arbitraire les performances au sein de chaque sous-catégorie. Ils ne correspondent pas à la fréquence, ni au TDP ou à la quantité de cache L2 ; il faut simplement se dire que, parmi les FX-8xxx par exemple, le 8150 est plus rapide que 8120, lui-même plus performant que le 8100.

Tous les processeurs de la gamme FX, du plus modeste au plus performant, ont un coefficient multiplicateur déverrouillé, ce qui signifie qu’il y aura peut-être des aubaines à saisir selon l’agressivité du mode Turbo Core. Vous vous souvenez du lancement des Intel Nehalem en 2008 ? Les amateurs de performances se sont rués sur le Core i7-920 parce qu’il pouvait monter à 4 GHz et qu’il était bon marché. Il reste juste à voir si les puces 32 nm de GlobalFoundries parviendront à se forger la même réputation.

Pour le lancement, AMD a choisi d’éviter de provoquer la moindre confusion sur les noms, car seuls quatre modèles seront disponibles dans un premier temps : les FX-8150, FX-8120, FX-6100 et FX-4100.

ModèleFréq. de baseFréq. Turbo CoreFréq. Turbo Core max.TDP
Cores
Prix public conseillé (USA)
FX-8150
3,6 GHz
3,9 GHz
4,2 GHz
125 watts
8
245 $
FX-8120
3,1 GHz
3,4 GHz
4,0 GHz
125 watts8
205 $
FX-6100
3,3 GHz
3,6 GHz
3,9 GHz
125 watts6
165 $
FX-4100
3,6 GHz
3,7 GHz
3,8 GHz
95 watts
4
115 $


En termes de prix, ce quatuor démarre où la gamme Phenom II s’arrête. Le FX-4100 sera commercialisé à un prix similaire à celui des processeurs de la génération précédente (environ 115 $), mais offrira quatre cores et des fréquences comprises entre 3,6 et 3,8 GHz ; le FX-6100, cadencé à 3,3 GHz de base et pouvant atteindre 3,9 GHz, sera disponible au prix de 165 $ ; le FX-8120, armé de huit cores, cadencé à 3,1 GHz et pouvant monter jusqu’à 4 GHz, devrait être proposé à 205 $ ; et le FX-8150, modèle le plus puissant de la série avec sa fréquence de 3,6 GHz pouvant grimper jusqu’à 4,2 GHz, affiche un prix public recommandé de 245 $.

Pour cette évaluation, AMD ne nous a fait parvenir qu’un seul modèle : le FX-8150. Nos impressions sur les trois autres processeurs devront donc attendre. Nous n’avons reçu aucune information sur la date de sortie des quatre autres modèles, ni sur le prix auquel ils seront commercialisés, mais très franchement, peu nous importe pour l’instant : le processeur le plus rapide jamais créé par AMD nous attend avec impatience sur notre banc d’essai, et il nous tarde de voir ce qu’il a dans le ventre.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Carte-mère : AM3+ obligatoire
  3. Architecture Bulldozer : le concept
  4. Détails de l’architecture (1)
  5. Détails de l’architecture (2)
  6. Performances par core
  7. Gestion de la consommation
  8. Le Turbo Core remanié
  9. Feuille de route AMD 2011-2014
  10. AMD Zambezi, Valencia et Interlagos
  11. Configuration de test et benchmarks
  12. Résultats : PCMark 7
  13. Résultats : 3DMark 11
  14. Résultats : Sandra 2011
  15. Résultats : création de contenu
  16. Résultats : bureautique
  17. Résultats : encodage
  18. Résultats : Crysis 2
  19. Résultats : F1 2011
  20. Résultats : World of Warcraft: Cataclysm
  21. Overclocking (refroidissement par air)
  22. Consommation
  23. Premier aperçu de Bulldozer sous Windows 8
  24. Conclusion