Acheter ses apps augmente l’autonomie des smartphones

Posséder une meilleure autonomie est sans doute un des plus grands progrès que pourraient réaliser les smartphones. Des armées de chercheurs y travaillent en jouant soit sur la consommation des composants, soit sur la capacité des batteries. Mais il existe une solution encore plus simple : ne pas installer d’applications gratuites.

Des applications gratuites comme fchess ou Angry Birds dépensent moins de 25-35 % de leur énergie dans le gameplay, mais plus de 65-75 % dans la localisation de l’utilisateur, l’envoi d’informations sur l’utilisateur et le téléchargement de publicités.

La phrase ci-dessus est extraite d’une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Purdue (Indiana, USA). Ceux-ci ont cherché à « profiler » les applications en fonction de leur consommation. Pour ce faire ils ont développé Eprof, un analyseur spécifique capable de donner l’énergie utilisée par chaque thread de chaque application. Leur verdict est alarmant : non seulement des jeux gratuits envoient en permanence des informations sur l’utilisateur, mais en plus les publicités multiplient par deux ou trois la consommation. Les chercheurs espèrent maintenant que leur analyseur sera combiné aux compilateurs pour optimiser le code des apps et réduire automatiquement leur consommation.