La TMP, c’est fini

La TMP, c’est fini. La Télévision Mobile Personnelle, pendant « mobile » de la TNT, semble définitivement abandonnée en France. Attendue en 2007 pour la coupe du monde de Rugby, puis pour les Jeux olympiques… de 2008, puis… (etc.), la TMP n’a pas résisté à ses nombreux retards et surtout — il faut bien le dire — à son modèle économique peu convaincant.

La TMP devait se base sur des technologies de broadcast numérique (tous les abonnés reçoivent le flux), le DVB-H (version mobile du DVB-T de la TNT) puis — selon des rumeurs en Flo TV, une technologie de Qualcomm. Mais l’explosion des smartphones 3G — qui permettent de regarder la télévision sur les réseaux mobiles existants —, le peu d’intérêt du public (qui préfère choisir ce qu’il regarde) et le prix du déploiement ont fait que le projet est abandonné.

Concrètement, les 16 chaînes (sur 35 candidatures) qui avaient reçu des fréquences en 2008 se sont vu retirer ces dernières et le réseau est donc vide. Selon la Tribune, une partie des fréquences pourraient être utilisées pour faire du broadcast de contenu dans les grandes villes (où les installations existent) mais rien n’est moins sûr.

Les grands perdants sont évidemment les sociétés qui avaient espéré que la TMP serait un succès : Nokia, qui avait quelques modèles compatibles à son catalogue, Sagem en son temps, Samsung, qui continue à vendre des appareils compatibles sur certains marchés, etc.