Xigmatek Midgard III : le boitier Qi recharge sans fil

Pas facile pour les constructeurs de boitiers d’innover : en dehors de l’aspect esthétique, les caractéristiques d’un boîtier ATX n’ont pas évolué depuis de longues années. Mais parfois, certains ont de véritables bonnes idées. Xigmatek est ainsi le premier constructeur à installer une station de recharge sans fil, au standard Qi, dans son boîtier Midgard III.

Prenant la relève du Midgard II, le Midgard III révèle une vraie montée en gamme : les panneaux reçoivent une finition noire laquée et la face avant perd son grillage (l’entrée d’air se fait par dessous le boitier). Le format évolue quelque peu, gagnant en hauteur et perdant en profondeur. Les possibilités d’extension sont similaires (6 baies 3,5″, 3 baies 5,25″, 7 slots PCI). La capacité de refroidissement aussi (notamment la possibilité d’installer un radiateur de watercooling de 30 cm et 2,5 cm d’épaisseur).

Mais la caractéristique distinctive du Midgard III est bien sûr son module Qi. Il est fort logiquement placé sur la paroi supérieure, à l’avant, pour être le plus accessible lorsque la tour est posée au sol sous le bureau. Avec lui, il devient donc possible de recharger un smarpthone compatible (comme le Nexus 5 ou le Lumia 920) sans se poser de questions ou se contorsionner pour rattraper ce satané câble micro USB parti derrière. La bonne nouvelle est que le Midgard III avec station Qi est disponible à l’achat pour environ 100 €, soit un prix raisonnable pour une tour de ce type. Et si jamais vous n’aviez que faire de la station Qi, le Midgard III existe également dans une version normale, à 80 €.