Microsoft : quatre patchs qui font planter Windows

Comme c’est le cas tous les mois depuis un certain temps déjà, Microsoft a publié mardi dernier quelques correctifs destinés à ses systèmes d’exploitation les plus récents. Théoriquement testés en profondeur par ses équipes de développement, il semblerait que certains de ces « patchs » soient cette fois-ci passés au travers de la procédure de détection des problèmes potentiels : au lieu d’apporter une correction, certains d’entre eux ont en effet l’effet inverse et tendent à rendre les systèmes bien plus instables qu’avant leur application…

Plus exactement l’application du correctif MS14-045 (KB2984615), censé corriger une faille de sécurité dans les pilotes et leurs droits d’administration, a conduit de nombreuses machines sous Windows 7 (version 64 bits) à gouter aux joies du BSOD, le message d’erreur 0x50 faisant allusion au fichier Win32k.sys. Microsoft a depuis retiré le patch en question de son site.

Quatre autres mises à jour destinées à Windows 8, Windows 8.1, Windows 2012 et Windows 2012 R2 semblent poser soucis, à savoir les KB2982791 (MS14-045), KB2970228, KB2975719 et KB2975331. Ici aussi, c’est le risque de voir surgir des BSOD de nulle part (en plus d’un problème touchant les polices d’écriture situées ailleurs qu’à l’emplacement standard %windir%fonts) qui a conduit Microsoft à retirer en urgence ces patchs de Windows Update.

Si vous avez d’ores et déjà appliqué l’un de ces patchs et que votre système démarre encore, vous pouvez suivre la procédure publiée par l’éditeur. En attendant, bien entendu, la publication de versions « patchées » de ces mises à jour de sécurité…