Haswell-E est enfin là : Test des Core i7-5960X, i7-5930K et i7-5820K

2 : X99, LGA 2011-3 et DDR4 : préparez-vous à une grosse mise à jour 3 : Protocole de test des Core i7-5960X i7-5930K et i7-5820K 4 : Résultats synthétiques 5 : Résultats en situations réelles 6 : Battlefield 4, Grid 2 et Metro: Last Light 7 : Thief, Tomb Raider et WoW 8 : Analyse de la consommation : équipement et fréquences par défaut 9 : Analyse de la consommation : 3,5 GHz à 8 cores et 6 cores 10 : Analyse de la consommation : 4 GHz à 8 cores et 6 cores 11 : Analyse de la consommation : 4,5 GHz à 8 cores et 6 cores 12 : Analyse de la consommation à 4,8 GHz 13 : Consommation de la DDR4 14 : Consommation en général 15 : Conclusion : Intel continue de séduire les passionnés

Introduction

Il y a un peu plus de dix ans, Intel proposait son Pentium 4 Extreme Edition à 3,4 GHz pour 1000 $. Personne n’aurait pu deviner qu’une décennie plus tard, le nouveau processeur très haut de gamme du fondeur aurait une fréquence de fonctionnement inférieure et n’atteindrait les 3,5 GHz qu’en mode Turbo. C’est pourtant ce que propose le Core i7-5960X.

Nous savons aujourd’hui que les performances ne dépendent pas seulement des fréquences et nous avons affaire à un die nettement plus sophistiqué. Le Core i7-5960X dispose de huit cores et il gère l’Hyper-Threading pour un total de 16 threads. Chaque core dispose de 32 Ko de cache L1 et 256 Ko de cache L2. Il y a enfin un cache L3 partagé important de 20 Mo, soit 2,5 Mo par coeur. Comparativement au Pentium de 2004, le nouveau processeur gère aussi nettement plus de fonctionnalités puisqu’il intègre un contrôleur PCI-Express 3.0 de 40 lignes et un contrôleur mémoire DDR4 quatre canaux à 2 133 MT/s.

2014 est l’année Haswell et comme la nouvelle déclinaison de l’architecture qui sort aujourd’hui est tournée vers les stations de travail et serveurs, elle est connue sous le nom de Haswell-E. Concrètement, cela se traduit par la présence de 24 lignes PCI-Express supplémentaires et un contrôleur DDR4. Le die perd aussi le GPU HD Graphics. Les personnes achetant leur station de travail ou leur configuration de jeu achèteront de toute façon une carte graphique dédiée. Il est donc préférable d’utiliser la place prise par l’IGP pour autre chose.

Malgré cette économie, le die a tout de même une surface de 355 mm2 et il dispose de 2,6 milliards de transistors, soit 15 fois plus que le Pentium 4 Extreme Edition de 2004. Il utilise une finesse de gravure de 22 nm et il a un TDP de 140 W. Il devrait aussi être vendu dans les 1 000 $.

Core i7-5930K et i7-5820K

Lorsque nous testons un processeur à 1 000 $, nous avons l’habitude de préciser que les passionnés préfèrent généralement dépenser un peu moins et utiliser leur savoir pour overclocker la puce. En l’espèce, le Core i7-5960X est un processeur à huit cores et acheter le modèle en dessous demande de renoncer à deux cores et du cache supplémentaire.

Les jeux ne souffrent pas du passage de huit à six cores, surtout lorsqu’ils tournent sur l’architecture d’Intel et que la fréquence augmente. En conséquence, Le Core i7-5930K est un meilleur choix pour les joueurs désirant monter une configuration ultra haut de gamme. La puce dispose du même die que l’i7-5960X avec deux cores et 5 Mo de cache L3 désactivés. On retrouve le même contrôleur PCI-Express 3.0 et le même contrôleur mémoire. La fréquence monte aussi à 3,5 GHz avec un mode Turbo Boost à 3,7 GHz. Le Core i7-5930K sera vendu à environ 580 $, ce qui représente une économie de plus de 400 $ par rapport à l’i7-5960X.

Néanmoins, si cela reste trop cher, le Core i7-5820K est à 390 $. Il garde le même nombre de cores, le même cache et le même contrôleur mémoire que le Core i7-5930K. Il ne gère par contre que 28 lignes PCI-Express 3.0 au lieu de 40, ce qui n’est pas si grave, car cela permet des configurations à une ou deux cartes graphiques et même à trois cartes si AMD et NVIDIA certifient des systèmes x8/x8/x8. La puce est par contre moins rapide à 3,3 GHz avec un mode Turbo à 3,6 GHz.

Core i7-5000-Series Turbo Boost (GHz)

Horloge de base
Un core actif
Deux cores actifs
Trois cores actifs
Quatre cores actifs
Cinq cores actifs
Six cores actifs
Sept cores actifs
Huit cores actifs
Core i7-5960X

3.0

3.5

3.5

3.3

3.3

3.3

3.3

3.3

3.3

Core i7-5930K

3.5

3.7

3.7

3.6

3.6

3.6

3.6

x

x

Core i7-5820K

3.3

3.6

3.6

3.4

3.4

3.4

3.4

x

x

Un trio pour passionnés

Les trois modèles testés sont des puces Extreme Edition ou des modèles K, ce qui signifie que le coefficient multiplicateur est débloqué. Intel utilise aussi un alliage métallique entre le die et le dissipateur thermique du packaging, ce qui accroît les possibilités d’augmentation de la tension. C’est un changement bienvenu par rapport aux Haswell de gammes inférieures qui utilisent un alliage moins efficace et qui a vite limité l’augmentation de la tension avec nos systèmes de refroidissement à air et à eau.

Cela suscite d’ailleurs l’enthousiasme des fabricants. Nous avons reçu un gros ventirad Noctua NH-D15 et le système à eau d’Intel, le BXRTS2011LC. G.Skill nous a fourni des modules de DDR4-3000 disposant d’un CAS de 15 et ASRock et MSI nous ont envoyé des cartes mères LGA 2011-3 impressionnantes.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. X99, LGA 2011-3 et DDR4 : préparez-vous à une grosse mise à jour
  3. Protocole de test des Core i7-5960X i7-5930K et i7-5820K
  4. Résultats synthétiques
  5. Résultats en situations réelles
  6. Battlefield 4, Grid 2 et Metro: Last Light
  7. Thief, Tomb Raider et WoW
  8. Analyse de la consommation : équipement et fréquences par défaut
  9. Analyse de la consommation : 3,5 GHz à 8 cores et 6 cores
  10. Analyse de la consommation : 4 GHz à 8 cores et 6 cores
  11. Analyse de la consommation : 4,5 GHz à 8 cores et 6 cores
  12. Analyse de la consommation à 4,8 GHz
  13. Consommation de la DDR4
  14. Consommation en général
  15. Conclusion : Intel continue de séduire les passionnés