[La guerre des SoC] MediaTek en perte de vitesse, ZTE veut du fait maison

Le Helio X20 de Mediatek sera le premier SoC à trois clusters.

Le marché des processeurs pour smartphones est en pleine mutation. De plus en plus de constructeurs préfèrent concevoir leurs propres puces plutôt que de passer par des spécialistes comme Qualcomm ou Mediatek. Dernier en date : ZTE.

Au début de l’ère du smartphone, peu se souciaient de connaître les caractéristiques du processeur embarqué. Puis vint l’iPhone qui fit de la performance brute un de ses principaux arguments de vente. Les divers constructeurs se sont donc lancés dans une course à l’armement pour offrir le maximum de puissance, au grand bénéfice de Qualcomm, qui était alors le seul spécialiste des puces mobiles.

Le marché est entré dans une seconde phase lorsqu’Apple a commencé à concevoir ses propres SoC, les Ax. Peu de temps après, des concurrents parfaitement inconnus émergeaient en Chine, tels MediaTek, RockChip, AllWinner. Mais leur production faisant pâle figure face aux Snapdragon de Qualcomm, ils étaient relégués dans d’obscurs smartphones d’entrée de gamme.

Depuis deux ans, nous sommes entrés dans une troisième phase, celle où même les smartphones Premium des plus grandes marques font des infidélités à Qualcomm. Samsung fut le premier dans la brèche, avec ses Exynos. LG a suivi, lentement, avec ses Nuclun. Huawei est allé beaucoup plus vite à produire ses Kirin. Et aujourd’hui c’est un autre grand producteur chinois, ZTE, qui annonce avoir développé son propre SoC. C’est Yu Yi-Fang, un vice-président de l’entreprise qui l’affirme. Cette puce aurait été approuvée par le Ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information chinois. Il ne précise cependant pas quand elle pourrait arriver en boutique dans un smartphone de la marque.

Parallèlement à cette annonce, MediaTek a prévenu que ses résultats pour le mois de décembre marqueraient une baisse significative. Elle s’expliquerait par des diminutions des commandes de plusieurs fabricants de smartphones. Il serait trop facile de voir un lien de cause à effet entre les deux informations, mais leur télescopage est peut-être un signe avant-coureur. Si les plus grandes marques optent pour des SoC faits maison, le métier de fournisseur de SoC pourrait disparaître.