Firefox 54, le meilleur de tous les temps, sépare enfin ses processus

Quatre processus valent mieux qu’un.

Mozilla vient de publier une mise à jour très importante pour le navigateur Firefox. Cette version 54 apporte la séparation en plusieurs processus du rendu des multiples onglets. À la clé, moins de plantages et des onglets plus réactifs.

Le juste équilibre entre puissance et gourmandise

Ce traitement multiprocessus est réclamé à corps et à cris par les utilisateurs de Firefox depuis le lancement de Google Chrome. Mozilla n’a pas pu l’implémenter plus tôt, car il aurait cassé son vaste écosystème d’extension. Après de longues années, les planètes se sont alignées et il est aujourd’hui possible de profiter d’un Firefox multiprocessus avec extensions.

Firefox ne crée que quatre processus séparés pour économiser la RAM.Mozilla n’évite d’ailleurs pas la comparaison avec Chrome, au contraire. Le multiprocessus de Firefox – baptisé E10S, ou Electrolysis – serait mieux pensé que celui de Google et offrirait de bonnes performances tout en évitant de consommer trop de RAM. Quand Chrome ouvre un nouveau processus pour chaque onglet, Firefox se limite à quatre processus maximum. Les onglets supplémentaires sont traités dans des threads au sein des quatre processus de rendu, et ne demandent donc pas plus de mémoire vive.

E10S aujourd’hui, Quantum demain

Mozilla n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Les développeurs de Firefox planchent dorénavant sur le projet Quantum, qui vise à paralléliser le code du navigateur pour l’adapter aux processeurs multicoeurs modernes.

Firefox